Pourquoi François Berléand a refusé d’intégrer le Splendid

  • A
  • A
Partagez sur :

L'acteur était un tout jeune comédien lorsqu'il a refusé la proposition de Josiane Balasko.

INTERVIEW

Les destins de la troupe du Splendid et de François Berléand se sont croisés et ont bien failli ne jamais se quitter. Dans De quoi j'ai l'air ?, l'acteur François Berléand évoque sa rencontre avec Josiane Balasko et son refus d'intégrer la troupe du Splendid.

Entendu sur Europe 1
On sympathise et on se rend compte tous les deux qu'on est un peu différents

C'est au milieu des années 1970 que le comédien français croise la route d'un des membres de la troupe du Splendid. "Je rencontre Josiane au cours de théâtre de Tania Balachova. On sympathise et on se rend compte tous les deux qu'on est un peu différents des autres", raconte le comédien. À côté de ça, l'acteur a déjà intégré une troupe de théâtre, "sans subventions", précise-t-il. François Berléand, comme les autres membres doivent alors mettre la main à la patte pour les décors ou encore les costumes. "Jusqu'au jour où on a eu des subventions. On n'avait plus à peindre les décors et faire les costumes nous-mêmes", décrit l'acteur.

Entendu sur Europe 1
Comme j'en avais assez de peindre, j'ai dit "non"

Josiane Balasko propose à François Berléand d'intégrer le Splendid à ce moment-là, alors que François Berléand peut enfin se consacrer au théâtre avec sa troupe sans réfléchir aux à-côtés. "Josiane m'a proposé d'intégrer le Splendid mais par contre, il fallait peindre le théâtre, etc. Comme j'en avais assez de peindre, j'ai dit 'non'". Seule conséquence pour François Berléand, sa carrière démarrera un peu plus tard que les comédiens de la troupe. La réussite, elle, sera au rendez-vous des deux côtés.

>> Retrouvez ici l'intégrale de l'émission De quoi j'ai l'air ?