Pierre Niney et "l'importance de la bienveillance envers la jeunesse"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le comédien, bientôt à l'affiche de "Five", revient auprès de Nikos Aliagas sur son discours donné aux Césars en 2015, dans "Sortez du cadre", sur Europe 1. 

Pierre Niney, à l'affiche de Five, d'Igor Gotesman, qui sortira dans les salles le 30 mars prochain, est l'invité de Nikos Aliagas, samedi, dans Sortez du Cadre. L'acteur y revient notamment sur le discours qu'il avait prononcé lors de la réception de son César, en 2015. Quelque peu critiqué pour la teneur de ses propos par Gérard Depardieu, Pierre Niney répond. "J'ai essayé de balbutier ce que je pouvais ce soir-là, sous le coup de l'émotion", reconnaît l'ex-pensionnaire de la Comédie Française, qui tient à écarter immédiatement toute critique à l'égard de Gérard Depardieu : "C'est un acteur immense, c'est une évidence" .

"L'art n'est pas incompatible avec la bienveillance". "J'essayais de préciser, ce soir-là, que cette bienveillance est importante au-delà des acteurs et des actrices, parce qu'on était peu de temps après des événements tragiques à Paris", précise Pierre Niney qui a reçu son César de meilleur acteur pour son rôle dans Yves Saint Laurent, quelques jours après les attaques de janvier 2015. "Je parlais de la jeunesse en général. Car ce sont des choses sombres qui ont été perpétrées par des gens assez jeunes en France. L'idée, c'était de dire que la réponse à cela, c'est la bienveillance envers la jeunesse", considère Pierre Niney

"Ce n'était pas forcément quelque chose d'artistique. Il faut évidemment que l'art soit du danger, de la prise de risque. Ce n'est pas un endroit de confort du tout", complète l'acteur. Pour autan, il ne pense pas "que la bienveillance soit antinomique au processus créatif".

>> L'intégralité de l'interview de Pierre Niney est à retrouver samedi, dans, avec Nikos Aliagas, de 11 heures à 12h30.

Invité(s) : Pierre Niney, acteur