Pierre Arditi : "J'ai eu la tentation d'arrêter quand ça ne marchait pas"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1, le comédien français revient sur l'après Mai-68, une période durant laquelle il a douté, avant de rebondir.

Dans De quoi j'ai l'air ?, Pierre Arditi évoque sa vie juste après Mai-68. Une période remplie de doute, mais au final utile, selon le comédien.

"Je n'avais plus rien, plus aucun projet". Dans le milieu des années 1960, Pierre Arditi fait ses débuts au théâtre. Il apparaît également sur le petit écran, dans une émission de télévision judiciaire française, En votre âme et conscience, où il tenait un des premiers rôles. "Le lendemain, tout le monde m'avait vu puisqu'il n'y avait que deux chaînes", explique-t-il. Mais quelques semaines plus tard, la révolte de Mai-68 passe par là et après les événements, les choses changent pour Pierre Arditi. "Je n'avais plus rien, plus aucun projet", relate l'acteur.

"Cela m'a appris l'humilité". "Je suis devenu garçon de café dans l'établissement de mes beaux-parents", raconte Pierre Arditi. C'est à ce moment-là, dans cette période où il se trouve loin des planches, que le comédien doute. "J'ai eu la tentation d'arrêter quand ça ne marchait pas", confie-t-il.

Pour autant, Pierre Arditi garde tout de même un bon souvenir de cette période. "Cela m'a fait beaucoup de bien, j'ai découvert le vrai monde du travail, ce que vivent les gens", indique-t-il. "Cela m'a appris l'humilité, que tout peut s'arrêter du jour au lendemain".

>> Retrouvez De quoi j'ai l'air ?, du lundi au jeudi, de 20 heures à 21 heures