Perrine Desproges : "Mon père avait envie des autres, mais ne les supportait pas"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La fille de l'humoriste présente Desproges par Desproges, un ouvrage de 340 pages qui présente l'homme dans ses moindres détails.

INTERVIEW

Un grand humoriste parti tôt, très tôt, à 49 ans. Pierre Desproges, avec son humour noir et grinçant, a laissé une marque indélébile après lui. Jeudi paraît l'ouvrage Desproges par Desproges, co-réalisé par la fille de l'humoriste, Perrine Desproges. Un ouvrage qui part à la rencontre de l'auteur, grâce à 600 documents parmi lesquels des photos, des lettres, des collages ou encore des reportages lorsque l'humoriste était journaliste à L'Aurore.

"Déboulonner la statue Desproges". Ce n'est pas un hasard si Desproges par Desproges sort jeudi. Perrine Desproges, respectueuse de la personnalité de son père qui fustigeait les commémorations obligatoires, a souhaité que l'ouvrage soit publié à l'occasion... des 30 ans de son cancer, déclaré à l'automne 1987. "L'objectif du livre, c'est aussi de déboulonner la statue Desproges", explique la fille de l'humoriste dans Melting Pop jeudi matin.

"On découvre Desproges à 20 ans". Pourtant, lorsqu'on feuillette le livre, c'est un Desproges dont le talent explose très vite qui frappe. Perrine Desproges, elle-même, a été surprise, notamment par "les lettres, autant celles du service militaire que par celles à (s)a mère". "On découvre Desproges à 20 ans : on retrouve la même plume, le même délire et en même temps, à ce moment-là, il est pourtant enfermé dans un uniforme militaire", explique la fille de l'ancien procureur du Tribunal des flagrants délires.

Au fil des pages on découvre également un Pierre Desproges solitaire, presque misanthrope. "Oui, avec son désespoir de vouloir aimer les êtres humains mais de ne pas y arriver", souligne Perrine Desproges. "C'est tout le paradoxe du personnage : il a envie des autres, mais il ne les supporte pas."