Pascal Nègre : "On chantera encore les chansons de Michel Delpech dans 100 ans"

  • A
  • A
Pascal Nègre : "On chantera encore les chansons de Michel Delpech dans 100 ans"
Partagez sur :

PDG d'Universal France, Pascal Nègre a connu le chanteur pendant des années. Il témoigne au micro d'Europe 1. 

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

L'interprète de "Pour un flirt" est mort samedi à l'âge de 69 ans, des suites d'un cancer de la gorge et de la langue. Pascal Nègre est président du label Universal France, c'est là qu'il connut le chanteur pendant des années. Il témoigne au micro d'Europe 1. 

"Un écorché vif et un passionné". "Michel, c'était un homme très très attachant. C'était à la fois un écorché vif, un passionné, et il avait deux amours dans sa vie : sa famille et puis son public", résume Pascal Nègre, qui souhaite garder du chanteur l'image d'un poète qui fera à jamais partie du patrimoine musical français : "Les divorcés', 'Le Chasseur', 'Le Loir et Cher', 'Pour un flirt'... Il chantait la vie des gens et je pense que c'est ça qui explique pourquoi il est dans le cœur de tous les Français".

"Un véritable chanteur populaire". Connu de tous, Michel Delpech aura été pour Pascal Nègre un véritable chanteur populaire : "Moi j'ai un souvenir, c'est Michel Delpech à un match de rugby au stade de France, juste avant le match il chantait trois titres et il y avait 80.000 personnes de 7 à 77 ans qui chantaient ses titres. C'est ça être un chanteur populaire, il a écrit sept ou huit standards qui font partie du patrimoine de la culture française". Le chanteur avait notamment confié à Pascal Nègre qu'il avait peur de tomber dans l'oubli après sa mort. "Mais je le dis mille fois, ses chansons seront encore chantées dans 100 ans", assure le président d'Universal France.