Pascal Elbé : au théâtre, "le pire, c'est la salle vide"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le comédien français raconte les peurs qui peuvent traverser un acteur au moment de monter sur scène.

INTERVIEW

Quatre ans après sa dernière apparition sur les planches, Pascal Elbé est de retour au théâtre. Et malgré cinq pièces au compteur et plus de 30 films derrière lui en tant qu'acteur, le doute est toujours présent. Dans De quoi j'ai l'air ?, il évoque la pire des angoisses pour un acteur. 

"J'aime la contrainte du théâtre". Lorsqu'on écoute Pascal Elbé au micro d'Europe 1, on comprend à quel point le théâtre lui a manqué. "J'aime la contrainte du théâtre, aller jouer sur scène, avoir rendez-vous avec un public. (...) J'aime aller jouer au théâtre parce que cela me pose, me structure", confie le comédien français. Une sorte de catharsis, dans laquelle l'acteur peut directement évaluer l'effet sur le public. "Ce n'est pas en différé comme au cinéma", explique Pascal Elbé.

"Il faut être un peu mégalo pour croire qu'on a un public". "Le drame total, c'est un trou de mémoire. Mais pire, c'est une salle vide", raconte le comédien. Et pour Pascal Elbé, ce n'est pas forcément une question de personne. "Ce n'est pas tellement soi, ce n'est pas se dire 'le public ne m'aime plus'", indique l'acteur. "Il faut être un peu mégalo pour croire qu'on a un public. (...) Nous les acteurs, on passe", estime d'ailleurs Pascal Elbé. Une manière de "se blinder" si l'on doit un jour affronter un échec.

>> Retrouvez ici l'intégrale de l'émission De quoi j'ai l'air ?