Paris : psychodrame au musée Picasso

  • A
  • A
Paris : psychodrame au musée Picasso
Les travaux de rénovation du musée Picasso ont débuté il y a cinq ans.@ REUTERS
Partagez sur :

CAFOUILLAGE - En travaux depuis cinq ans, le musée devait rouvrir au public en juin. Ce sera finalement septembre. Le fils du peintre ne décolère pas.

Aurélie Filippetti a tranché. La ministre de la Culture a fixé à la mi-septembre la date de la réouverture au public du musée Picasso, en rénovation depuis plusieurs années et au cœur d'une polémique depuis quelques jours. D'après Le Figaro, le fils du peintre, Claude Picasso, qui avait protesté contre les retards pris par les travaux, sera reçu lundi à Matignon par Manuel Valls.

400 œuvres dans 37 salles. Le musée Picasso, établissement public national, est abrité dans l'Hôtel Salé, dans le quartier du Marais. Le musée subi une rénovation complète depuis cinq ans. Montant de la facture : 52 millions d'euros, dont 19 apportés par l'Etat. D'après le ministère, à l'issue de ce gros coup de peinture, l'établissement pourra "accueillir un public deux fois plus nombreux qu'auparavant et présentera près de 400 œuvres dans 37 salles d'exposition".

Musée Picasso

© Reuters

Le coup de gueule du fils de Picasso. Mais depuis plusieurs mois, la crise couvait autour de ces travaux. Elle a éclaté il y a quelques jours, quand Claude Picasso s'est indigné contre les retards pris par le chantier dans un entretien accordé au Figaro vendredi. "J'ai l'impression que la France se fout de mon père et aussi de ma tête", accuse l'héritier du peintre. En cause, la date de réouverture du musée, initialement prévue pour juin. 

Fin juin, fin juillet ou mi-septembre ? Le ministère de la Culture avait bien prévenu que cette date risquait d'être repoussée. Anne Baldassari, la présidente du musée, penchait plutôt pour une ouverture fin juillet. Samedi, c'est l'architecte du lieu, Jean-François Bodin, qui a avancé que le musée pourrait bien ouvrir comme prévu "fin juin", contestant que le bâtiment ait été livré avec un mois de retard. La ministre a donc fini par trancher dimanche en confirmant que la date était bien repoussée à la mi-septembre.

Anne Baldassari, la présidente du musée :

Anne Baldassari, présidente du musée Picasso

© REUTERS

Des problèmes de management. Mais la crise autour du musée Picasso ne concerne pas que le calendrier du chantier : le management de sa présidente, Anne Baldassari, qui travaille pour le musée depuis 25 ans. Elle est notamment accusée de ne pas assez déléguer. Vincent Berjot, directeur général du patrimoine au ministère, a même assuré que selon "un rapport de l'inspection générale du ministère", il régnait au musée Picasso "une ambiance de travail extrêmement dégradée". La présidente bénéficie toutefois du soutien de Claude Picasso, qui a menacé de démissionner du conseil d'administration du musée "si on prend n'importe qui pour réaliser l'accrochage qu'elle avait prévu". 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

COUP DE GUEULE - Les retards du musée Picasso agacent le fils du peintre

TOMBOLA - Un Américain gagne un Picasso pour 100 euros

CONVOI EXCEPTIONNEL - Voyage sous haute protection pour dix toile d'exception