Paris et Twitter célèbrent les cent ans d'Edith Piaf

  • A
  • A
Paris et Twitter célèbrent les cent ans d'Edith Piaf
@ AFP
Partagez sur :

ANNIVERSAIRE - Une messe a été célébrée en l'honneur de la Môme, née il y a cent ans dans l'est de Paris.

Une discrète plaque est apposé au-dessus de la porte du 72, rue de Belleville, dans le vingtième arrondissement de Paris. "Sur les marques de cette maison naquit le 19 décembre 1915, dans le plus grand dénuement, Edith Piaf dont la voix, plus tard, devait bouleverser le monde."

La date de naissance et le succès de la Môme sont exacts. Le lieu, un peu moins : Edith Giovanna Gassion  est bien née dans les hauteurs de la capitale, mais à l’hôpital Tenon. En italien, en espagnol ou encore en japonais, des internautes et des médias du monde entier lui ont rendu hommage et ont célébré ce centenaire sur Twitter.

Messe et comédie musicale. Une messe a eu lieu samedi matin à l’église Saint-Jean-Baptiste de Belleville, non loin de là, pour marquer le centième anniversaire de sa naissance.  Elle a été suivie d'un "hommage chanté par différents artistes", dont Jacqueline Boyer ou la chanteuse Germaine Ricord, qui avait chanté en première partie de Piaf dans les années 1950. Une gerbe sera déposée dans l’après-midi sur sa tombe, au cimetière du père Lachaise, dans l’est de ce Paris qu’elle continue à symboliser dans le monde entier. L'association Les amis d’Edith Piaf, qui organise la messe,  présente également une comédie musicale, "Piaf, le Show", samedi et dimanche au Théâtre Dejazet à Paris.

Un symbole de Paris. Le centenaire de la naissance de "La Môme" a été célébré toute l'année avec notamment une grande exposition à la Bibliothèque nationale de France (BNF), une nouvelle statue au musée Grévin, ou encore des reprises hommage lors des Francofolies de la Rochelle en juillet. La chanteuse à la robe noire reste l'icône de Paris aux yeux du monde, comme l'ont montré les multiples hommages rendus à la capitale à travers ses chansons après les attentats du 13 novembre. On a notamment entendu Madonna et Céline Dion reprendre certains de ses titres pour saluer la mémoire des victimes. Pour le quotidien britannique The Guardian, elle est "la chanteuse qui a défini le courage parisien".

 

>> Régalez-vous avec ce Live de La vie en rose, daté de 1954 :