La folle histoire du Palmashow, de "Very Bad Blagues" à Max et Léon

  • A
  • A
La folle histoire du Palmashow, de "Very Bad Blagues" à Max et Léon
Deux ans d'écriture et 45 jours de tournage. Après la télévision, le Palmashow s'attaque au cinéma !@ Studio Canal
Partagez sur :

Grégoire Ludig et David Marsais débarquent au cinéma, six années après leur début télévisé sur Direct 8.

Mardi, le Palmashow s'invite sur grand écran avec la sortie de La folle histoire de Max et Léon. Le duo d'humoristes Grégoire Ludig et David Marsais interprète les deux personnages principaux. Un film en forme de récompense pour ces comédiens qui ont d'abord fait leurs armes sur internet avant de les fourbir à la télévision.

Les parodies de films. C'est une histoire d'amitié devenue une réussite professionnelle. Grégoire Ludig et David Marsais se rencontrent au collège et deviennent amis. C'est là qu'ils vont commencer à écrire leurs premiers sketchs. Après des spectacles pendant leurs années d'études, c'est Dailymotion et Youtube qui vont leur servir de tremplin. Avec le web, ils rayonnent à une nouvelle échelle. En effet, les premières vidéos du duo sont des parodies de films cultes très rapidement appréciées des internautes.

La folle histoire du Palmashow : la parodie en télé. En 2010, première consécration : le Palmashow débarque sur Direct 8 avec La folle histoire du Palmashow. Le duo incarne deux auteurs chargés de créer des concepts d'émissions ou de films pour une chaîne. C'est une nouvelle fois avec la parodie que Grégoire Ludig et David Marsais tracent leur route. MasterChef, Plus belle la vieL'amour est dans le pré, tous les programmes du Paf passent à la moulinette des deux humoristes.

Very Bad Blagues : la subversion du quotidien. Nouvelle année, nouveau concept. Toujours sur Direct 8, le duo se renouvelle et lance Very Bad Blagues. La parodie est presque laissée de côté, place aux situations du quotidien qui prêtent à sourire. Dans Quand on annonce un décèsQuand on est parent d'élève ou Quand on répond à un enfant, Grégoire Ludig, David Marsais et leurs acolytes interviennent dans des sketchs d'environ trois minutes. En plus de la télévision, chaque vidéo est diffusée sur Dailymotion et Youtube, où elles connaissent un succès grandissant, là aussi. Chaque vidéo dépassant allègrement le million de vues.



La Folle soirée du Palmashow : l'installation en prime. Pour la saison 2012-2013, le Palmashow se décline en une émission de 26 minutes qui regroupe de nouvelles créations et d'anciens sketchs. Quand on analyse l'émission aujourd'hui, on se dit que le programme annonçait l'arrivée des Folles soirées du Palmashow, ces émissions événements diffusées en prime sur D8. Depuis 2014, c'est sous cette version que l'on connaît le duo. Grégoire Ludig, David Marsais et leur équipe ont déjà proposé trois soirées sous ce format. La dernière, le 4 octobre dernier, a réuni 1,2 million de téléspectateurs sur C8.

Le septième art : la nouvelle étape. Deux ans d'écriture et 45 jours de tournage. Après la télévision, le Palmashow s'attaque au cinéma. Le 1er novembre sort La folle histoire de Max et Léon, où le duo incarne deux jeunes obligés de s'engager dans l'armée en raison de la Seconde Guerre mondiale. "Si on triche, ça se sent. (...) Ils (les spectateurs, ndlr) verront très bien si jamais on a essayé de les arnaquer", assure le duo. Réponse dans quelques jours !