Oscars : comment La La Land a pu être sacré à la place de Moonlight ?

  • A
  • A
Oscars : comment La La Land a pu être sacré à la place de Moonlight ?
Si Warren Beatty a hésité à annoncer "La La Land", ce n'était pas pour faire de l'humour.@ KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

L'erreur de Warren Beatty, qui a annoncé le mauvais film gagnant, est à chercher du côté des coulisses. Retour sur ce cafouillage historique.

La bourde est magistrale. Lors de la grand-messe des Oscars et au moment de la non moins prestigieuse remise de la récompense du meilleur film - le dernier Oscar à distribuer -, La La Land est annoncé comme grand vainqueur. Le protocole avec les remerciements d'usage commence mais après quelques minutes d'agitation dans le Dolby Theatre de Los Angeles, l'effusion de joie s'arrête net. Le film sacré est en réalité... Moonlight, comme le signale d'ailleurs le producteur de La La Land, qui a encore la statuette en main. 

On donne le double de l'enveloppe d'Emma Stone à Warren Beatty. Pour comprendre ce cafouillage, il faut remonter côté coulisses. "Deux huissiers arrivent à l'Académie avec deux mallettes identiques. Dans ces mallettes, il y a des enveloppes elles aussi identiques. Emma Stone qui venait de gagner juste avant, a pris son enveloppe et quelqu'un a donné, vraisemblablement par erreur, le double de l'enveloppe d'Emma Stone à Warren Beatty. C'est un attaché de presse en coulisses" qui a commencé à alerter sur le fait qu'il y avait erreur d'enveloppe", commente sur Europe 1 le journaliste de Canal + Ramzi Malouki, qui était présent sur place pour cette 89e cérémonie des Oscars. 

Qui des huissiers, des chefs de plateaux ou de la production a donné la mauvaise enveloppe ? Une fois la supercherie révélée en coulisses, les chefs de plateaux sont arrivés en masse sur la scène, faisant peu à peu comprendre le cafouillage." L'Académie n'a pour l'heure pas réagi. Ramzi Malouki pense qu'une "réunion d'urgence" est en cours et que quelqu'un va payer les conséquences de cette bourde. "Si ce sont les huissiers, ils vont probablement perdre le contrat, si c'est un chef de plateau ou une personne de la production, il va surement être viré", décrypte-t-il encore.

Le cabinet d'audit PriceWaterhouseCoopers, chargé de la remise des trophées lors de la cérémonie a présenté lundi ses excuses pour "l'erreur" dans l'attribution du prix du meilleur film, affirmant que les acteurs Warren Beatty et Faye Dunaway s'étaient vu remettre la mauvaise enveloppe. "Nous regrettons profondément ce qui s'est passé", a annoncé le cabinet dans un communiqué.

Warren Beatty absout. Warren Beatty, considéré comme le fautif dans un premier temps, est donc hors de cause. On peut néanmoins lui reprocher de ne rien avoir dit après avoir vu le nom d'Emma Stone sur le carton tout en laissant Faye Dunaway annoncer le mauvais film. A sa décharge, toutes les caméras étaient braquées sur lui et il n'avait pas vraiment de raison de croire à une erreur.

Passation d'Oscar entre La La Land et Moonlight. Le journaliste refait le film de la cérémonie : "Warren Beatty et Faye Dunaway, deux légendes vivantes du cinéma, vont décerner l'Oscar du meilleur film. L'enveloppe est dans la main de Warren Beatty qui l'ouvre, qui hésite, qui regarde, qui n'en crois pas ses yeux. Il la remet à Faye Dunaway qui annonce La La Land". L'équipe monte ensuite sur scène. Les remerciements pleuvent. La France est remerciée car "l'un des producteurs, Fred Berger est franco-américain, tout comme le réalisateur". Tout d'un coup, Jordan Horowitz, l'autre coproducteur, qui a repéré l'erreur, vient prendre la parole au micro pour réparer l'erreur.

Ce cafouillage absolu est une première aux Oscars. Et il se poursuit durant quelques minutes durant lesquelles les producteurs de La La Land se retrouvent avec ceux de Moonlight sur scène, jusqu'au "moment très classieux" où "Jordan Horowitz remet alors la statuette au producteur de Moonlight."