Oscars 2018 : le discours d'introduction très politique de Jimmy Kimmel

  • A
  • A
Oscars 2018 : le discours d'introduction très politique de Jimmy Kimmel
Jimmy Kimmel a attaqué de front la question du harcèlement sexuel à Hollywood.@ KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Les références aux répercussions de l'affaire Weinstein ne se sont pas faites attendre : dès son monologue d'ouverture, l'animateur des Oscars Jimmy Kimmel a directement évoqué le sujet.

VIDÉO

Pour la première cérémonie des Oscars depuis que l'affaire Weinstein a éclaté, les références aux multiples scandales de harcèlement sexuel n'ont pas tardé. D'entrée, l'animateur Jimmy Kimmel a livré un speech inspiré et très politique. "Il y a beaucoup de femmes qui sont concernées et les mouvements #MeToo et Time's Up sont très importants pour faire bouger les lignes. Cette soirée est placée sous le signe du changement positif", a lancé le maître de cérémonie.

Quelques blagues. Jimmy Kimmel n'a pas hésité à faire quelques blagues sur ce sujet pourtant sensible. "L'Oscar est toujours la récompense la plus prestigieuse, même après toutes ces années. Oscar est aussi l'homme le plus respecté à Hollywood. Pour une raison simple : il garde ses mains là où on peut les voir, il ne dit jamais un mot déplacé et surtout, il n'a pas de pénis", a-t-il plaisanté, en référence à la posture très solennelle de la statuette dorée des Oscars. "C'est typiquement le genre d'homme dont on a besoin à Hollywood", a-t-il ajouté devant un public de stars conquis.

Les films se mêlent à l'actualité. Comme le veut la coutume, Jimmy Kimmel a également présenté les nommés de la soirée et n'a pas hésité à mélanger les films de la soirée à l'actualité brûlante. À commencer par La Forme de l'Eau, le favori de la soirée avec ses 13 nominations. "J'apprécie énormément Guillermo del Toro (le réalisateur et scénariste, ndlr) et grâce à lui, on se souviendra qu'en 2017 les hommes ont tellement déconné que les femmes ont commencé à sortir avec des poissons", s'est amusé l'animateur, faisant référence à la romance entre une femme muette et un homme poisson, mise en scène par le Mexicain.

"Le monde nous observe". "Ce qui est arrivé à Harvey Weinstein et à d'autres aurait dû arriver depuis longtemps", a déclaré Jimmy Kimmel. "Nous ne pouvons plus laisser les mauvais comportements rester impunis", a-t-il professé. "Le monde nous observe. Nous devons donner l'exemple." Mais avec Kimmel, l'humour n'est jamais loin. Si Hollywood parvient à se débarrasser du harcèlement sexuel, "les femmes auront seulement à y faire face le reste du temps et dans tous les autres endroits où elles iront", a plaisanté l'animateur.