Orlando : "Je suis devenu le gardien de la mémoire de Dalida"

  • A
  • A
Partagez sur :

Sur Europe 1, le producteur et frère de la chanteuse décédée explique comment il a toujours cherché à protéger la mémoire de l'artiste.

INTERVIEW

En 2017, cela fera 30 ans que Dalida est décédée. L'artiste s'était suicidée à l'âge de 54 ans, laissant derrière elle une multitude de tubes. Alors qu'un biopic sort en janvier prochain, son frère Orlando évoque le souvenir de sa sœur dans De quoi j'ai l'air ?.

"Je me suis toujours comporté avec elle comme un frère aîné". Il avait beau être le petit dernier de la famille, Orlando a toujours veillé sur sa sœur. "Je me suis toujours comporté avec elle comme un frère aîné, plutôt qu'un frère cadet", confie le producteur. "Peut-être parce que je savais que, malgré sa force, sa carrure, sa présence, il y avait une fêlure en elle", précise-t-il.

"Le mot 'mort' a été banni". À la veille des 30 ans de sa disparition, Orlando sort un ouvrage, Dalida, mon frère tu écriras mes mémoires, co-signé avec Catherine Rihoit. "J'étais le témoin de son histoire et par la force des choses, je suis devenu le gardien de sa mémoire", indique Orlando. Le frère a toujours fait en sorte de perdurer la mémoire de sa sœur, de veiller au patrimoine artistique. Lors du décès de Dalida, "le mot 'mort' a été banni", explique Orlando. "On dit toujours 'elle est partie', c'est pour ça qu'on l'a projette dans la nouvelle génération. On la traite au présent, surtout pas au passé", conclut le producteur.

>> Retrouvez ici l'intégrale de l'émission De quoi j'ai l'air ?