Orelsan : "ce qu'on vivait méritait d'être raconté"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Mardi, Orelsan était l'invité de Marion Ruggieri dans "Il n'y en a pas deux comme elle", pour une émission sur la procrastination. Un des sujets de son film "Comment c'est loin", qui sort en salles le 9 décembre.

"Pas vraiment de gens comme nous au cinéma". Mercredi 9 décembre sort le film Comment c'est loin, réalisé par le rappeur Orelsan et Christophe Offenstein. Le rappeur était l'invité mardi de Marion Ruggieri dans "Il n'y en a pas deux comme elle" pour parler procrastination, un des sujets de son film. Mais Orelsan est aussi revenu sur ce qui l'a poussé à passer derrière la caméra. "J'aime bien raconter des histoires et je trouvais que ce qu'on vivait avec nos potes méritait d'être raconté", confie le rappeur. "J'ai l'impression qu'il n'y avait pas vraiment de gens comme nous au cinéma et que cette histoire là n'était pas quelque chose qu'on avait beaucoup vu". Comment c'est loin évoque la vie de deux rappeurs enfermés dans une spirale de non-productivité depuis des années. Mais un beau jour, leurs producteurs posent un ultimatum : ils ont 24h pour sortir une chanson.

Mi-fiction, mi-réalité. Le film Comment c'est loin est inspiré de la vie du rappeur. "Le contexte est réel : nos caractères, le fait qu'on habite à Caen et qu'on fasse vraiment du rap, les personnes qui jouent nos potes sont vraiment nos potes", explique Orelsan. "Après, la trame narrative est fictive", précise-t-il toutefois. Caen, la ville d'origine du rappeur était aussi un territoire qu'Orelsan avait envie de mettre en valeur : "Je voulais tourner le film en province, à Caen, en Normandie. Pour parler de ces villes là, de ce que ça représente d'être jeune et de passer à l'âge adulte", indique le rappeur.

À l'affiche du film aux côtés d'Orelsan, on retrouve Gringe, son binôme dans le groupe Casseurs Flowters.

>>> Retrouvez la bande-annonce de Comment c'est loin :