On a regardé les nouveaux Guignols

  • A
  • A
On a regardé les nouveaux Guignols
@ Capture d'écran DailyMotion
Partagez sur :

TELEVISION - Après trois mois d'absence et de polémique, les marionnettes les plus célèbres du PAF ont effectué leur grand retour. Verdict.

Trois mois après la rentrée, les marionnettes de Canal + sont revenues à l'écran dans un format revu et corrigé, lundi soir aux alentours de 20h50. Cet été, Vincent Bolloré, le nouveau patron de la chaîne, avait provoqué l'émoi en souhaitant une version cryptée et surtout moins politique. On nous promettait un programme davantage tourné vers l'international, la pop culture et le web. Alors, envolé  l'esprit contestataire des Guignols ?

Plus de décors et moins de PPD. A nouvel horaire, nouveaux décors. Sur la forme, les Guignols ont opéré un lifting en profondeur. Exit, le traditionnel plateau télé avec "PPD" en chef d'orchestre indétrônable qui reçoit ses invités. Place à une succession de décors, allant de la salle de rédaction à la machine à café.  

Mais ce qui frappe, c'est la mise en retrait de la marionnette de PPDA. Si le plus célèbre présentateur de JT de ces dernières années apparaît dès le début, aux côtés d'Eric Zemmour, David Pujadas ou encore Yann Barthès, son rôle est nettement plus restreint qu'auparavant. Sacrilège pour les fans de la première heure : Nicolas Sarkozy y est même interviewé non pas par "PPD", mais par Elise Lucet, la présentatrice du JT de 13h sur France 2.

De la politique du début à la fin. La principale interrogation sur ces nouveaux Guignols résidait dans la place accordée à la politique. Et, surprise, on en a eu droit… du début à la fin. Lendemain d'élections régionales oblige, les auteurs n'ont épargné personne. A commencer par le Front national, avec une parodie un brin graveleuse mais drôle d'une célèbre émission de téléréalité, les Ch'tis versus les Marseillais, mettant en scène Jean-Marie, Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen.

Dans le meilleur sketch de l'émission, on voit plusieurs personnalités politiques devant leur poste de télévision, dimanche soir : François Hollande en train de manger avec gourmandise devant Le dîner de cons, ou encore Nicolas Sarkozy, l'ami de Vincent Bolloré, éteignant sa télévision pour se rendre illico presto au match PSG-Lyon. Une plume acérée, des charges toujours aussi piquantes contre les hommes politiques de tous bords : ces Guignols n'ont finalement pas tant changé. Et c'est tant mieux.

Le sketch "Les Ch'tis vs les Marseillais" : 


"Les Ch'tis VS les Marseillais " - Les Guignols...par lesguignols

Verdict ? Après toutes ces considérations générales, vous nous demanderez : a-t-on ri ? Oui, épisodiquement. Si certains sketches sont très réussis, d'autres ont bien du mal à arracher un sourire. Dépassés par la concurrence ces dernières années, les Guignols devront encore travailler pour espérer emporter l'adhésion du public. La comparaison avec "le Petit journal", diffusé juste avant, n'est pour le moment clairement pas à l'avantage des plus célèbres marionnettes du PAF. Mais après trois mois d'absence, on a au moins été rassuré : les méchants Guignols ne se sont pas transformés en de gentilles poupées serviles.