Olivia Ruiz : "La nana qui a mal à la tête et l'homme qui a tout le temps envie, c'est une légende"

  • A
  • A
Partagez sur :

Olivia Ruiz pétille : elle est devenue maman, sort son cinquième album sur le désir et imagine une application pour trouver l'âme sœur dans ses concerts.

INTERVIEW

Olivia Ruiz revient avec un cinquième disque, A nos corps aimants, sorti vendredi. "J'avais envie d'écrire sur le sujet assez classique du désir. J'ai laissé aller ma plume et s'est dessiné très vite un personnage suppliant son homme de ne pas l'oublier et de continuer de la regarder, à l'aimer, à lui faire l'amour." Cela donne la chanson, Mon corps, mon amour, dont la chanteuse a livré la clé dans Europe 1 Music Club.

Féminin et féministe. Comme elle ne voulait pas faire de son personnage féminin une victime, elle a trouvé un refrain pour en faire aussi une féministe. Cela donne : "Je baise donc je suis". C'est cash. Explicite. "C'est vrai, on a toujours l'impression que la nana, c'est celle qui a mal à la tête et l'homme, c'est celui qui a tout le temps envie. C'est une légende." Le dire est courageux, tout comme elle avait été courageuse pour s'inscrire en 2001 au premier télé-crochet de France, la fameuse Star Academy

Une voix "différente" pendant sa grossesse. Du tout début des années 2000 à aujourd'hui, la Femme chocolat (du nom de son album de 2005 vendu à plus d'un million d'exemplaires) a évolué musicalement et a eu un enfant. Son nouvel album n'est "pas du tout" un album sur la maternité, souffle-t-elle même si la grossesse a eu un impact certain lors de la création, notamment au niveau de la voix. "Elle était différente et j'avais du mal à l'apprivoiser. C'est quelque chose de normal avec les hormones. Finalement, elle est revenue ce qu'elle était avant." Mais en plus de faire un album et un enfant, l'artiste a préparé une comédie musicale Volver. Avec une pause côté danse pendant la grossesse, les entraînements ont repris "huit heures par jour" après l'accouchement. Le spectacle vient de se finir mais sera rejoué en mars et avril. 

Une appli pour concert. En attendant, Olivia Ruiz sera en concert à la Cigale les 21, 22 et 23 février. Et pour cet album dédié au désir, la chanteuse a fait germé une idée peu commune : proposer une application pour que le public puisse choisir les tenues des musiciens, les titres de rappel et trouve "un corps aimant qui se cacherait dans la salle" grâce à une sorte de "Tinder-Ruiz". Un concept plus que moderne qui prouve aussi qu'elle ne fait pas partie de ceux qui boycottent les portables pendant les shows. "A un moment, on ne va pas empêcher ça. Le dernier concert que j'ai vu, c'était Nick Cave et j'ai pris 200 photos !"