Nuit blanche : une 15e édition sous le signe de l'amour

  • A
  • A
Nuit blanche : une 15e édition sous le signe de l'amour
Nuits Blanches 2016 : La Tour Eiffel vue à travers un écran par "Les ateliers au bout de la craie".@ AFP
Partagez sur :

Cette année, un parcours de 7 km fait voyager le long de la Seine, de l'Hôtel de Ville jusqu'à l'île Saint-Germain. Europe 1 y était en avant-première.

EN IMAGES

L'idée de ces nuits blanches est de redécouvrir, de nuit, des bâtiments devant lesquels nous passons tous les jours. Comme chaque année, un parcours artistique est organisé, et cette quinzième édition met la Seine à l'honneur, avec une flânerie amoureuse concoctée par Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo. En avant-première, Europe 1 a traîné son micro le long de la Seine. 

L'amour, fil rouge de la déambulation. À Notre-Dame, un danseur hip hop ondule en pleine lumière. Plus loin, dans la Seine, c'est le tourbillon d'eau d'Anish Kapoor, la star de l'art contemporain, qui aspire tout comme un siphon. "L'amour est un éternel tourbillon", lance l'artiste britannique dans un éclat de rires. L'amour est effectivement le fil rouge de ce parcours imaginé par Jean de Loisy, directeur artistique de la Nuit Blanche : "On poursuit tous quelque chose d'amoureux : pour certains c'est la sagesse, pour d'autres c'est la sensualité, pour certains c'est la connaissance", avance-t-il, ajoutant qu'il considère cette flânerie comme un parcours de transformation de soi.

nuitblanche1280x640kapoor

Le Tourbillon de la Seine, par Anish Kapoor.


Une flânerie d'ailleurs identifiable par un tracé rose au sol : 



Sur le Pont des Arts, il est possible d'entendre la Seine chanter : des micros ont été placés sous le fleuve qui traverse la capitale. 

nuitblanche1280x640

La Seine qui chante.


En poussant la ballade jusqu'au Petit Palais, on découvre les danseuses du Crazy Horse qui se mouvent dans un jeu de lumière.

fille

Le programme de la Nuit blanche 2016 est disponible ici.