Nuit Blanche : suivez le guide

  • A
  • A
Nuit Blanche : suivez le guide
@ T. Dreyfus
Partagez sur :

La préfecture de police ou le parc de Belleville se transforment samedi pour cette 9e édition.

Depuis neuf ans, Paris se transforme le temps d’une Nuit Blanche, et livre ses monuments à des artistes contemporains. Martin Bethenod, ex-commissaire général de la Fiac, est le directeur artistique de l'édition de cette année. Il a voulu laisser un peu de côté les projets cinématographiques et musicaux, pour se concentrer sur "l'art contemporain, et montrer à quel point il est divers".

Parmi les plus de 140 installations éphémères prévues dans la nuit de samedi à dimanche, petite sélection des événements à ne pas rater.

Des structures insolites à la préfecture de Police

Le célèbre 36, quai des Orfèvres ouvre pour la deuxième fois ses portes au public à l’occasion de la Nuit Blanche. Cette fois-ci c’est l’artiste Maurizio Toffoletti qui investit les lieux, avec des sculptures monumentales disséminées un peu partout. Le thème ? "Marbre, lumière, musique".

De la poésie à la Tour Montparnasse

La tour parisienne et la place qui l’entoure s’illuminent toute la nuit à la lumière des mots, par l’artiste Michel Verjux. Une projection lumineuse éclaire à fleur de ciel la partie supérieure de la Tour Montparnasse. Là, comme sur les façades environnantes, des phrases s’y inscrivent et se font entendre en différents endroits du parvis. Une création visuelle, sonore et poétique.

Peace & Love sur la place du Trocadéro

Le cubain Wilfredo Prieto investit le parvis en y plantant les drapeaux du monde entier. Mais l’artiste leur a supprimé toutes leurs couleurs, ne conservant que le dessin et le graphisme, rendus en noir et blanc. Il veut ainsi véhiculer un message multiple, de l’appel pacifiste aux réflexions sur les effets de la mondialisation.

Un ovni au parc de Belleville

Claude Lévêque, l’un des plus célèbres plasticiens français, ne pouvait pas ne pas participer à cette Nuit Blanche. Il occupe pour sa part le jardin suspendu de Belleville, et plus particulièrement son bassin. Une vieille camionnette à moitié calcinée, comme abandonnée, y est posée en plein milieu. Éclairé de l’intérieur par un lustre et auréolé par la lumière émanant de réverbères posés dans l'eau, le véhicule s’apparente à un mystérieux ovni, sorte d’apparition fantasmatique.

De la danse à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts.

L’artiste anglais Tino Sehgal transforme la large verrière de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts. Un couple de danseurs évolue, rejouant à leur manière les plus célèbres baisers de l’art du XXe siècle. Rodin, Klimt, Munch, Picasso, Koons… Tous les artistes majeures et leurs plus grandes œuvres y passent.

La Nuit Blanche à Paris, le samedi 2 octobre, de 19 heures à 7h du matin. Toutes les informations pratiques et le programme complet sur le site officiel de la manifestation.