Nuit Blanche 2017 : promenade entre "bal pop" et installations artistiques

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Exposition de photos de révolutions, installations vidéos, "bals pop", concert en hommage à Pierre Henry... Les participants à la Nuit Blanche 2017 n'auront que l'embarras du choix des événements organisés dans la nuit de samedi à dimanche. Europe 1 a suivi les répétitions. 

REPORTAGE

Toute la nuit de samedi à dimanche, Paris va s'animer pour la Nuit Blanche 2017. Beaucoup de vidéos, des créations sonores, des performances, un "bal pop" sont parmi les dizaines de spectacles présentés par des collectifs d'artistes, en duos ou en groupes, auxquels vont s'ajouter des événements d'un parcours off dans les musées, les jardins ou des collèges. Europe 1 s'est glissé dans les répétitions des deux dancefloors.

Inclure les participants. L'idée cette année, pour les organisateurs, c'est "de célébrer le collectif, c'est d'être ensemble, en ces temps de repli sur soi." Et ils ont d'ailleurs demandé à des collectifs d'artistes d'imaginer des performances qui fassent participer Parisiens et touristes. 

La canopée comme boîte de nuit. Alors quand on longe la Seine, de grosses lettres blanches nous signalent que c'est le moment de s'amuser : c'est la fête aux Halles, tout le monde danse sous la canopée. "C'est une extase, c'est vraiment génial", s'enthousiasme une danseuse. Les passants s'arrêtent, hypnotisés par l'ambiance survoltée. "Je suis passée par hasard, j'ai vu ça et je trouve ça magnifique." 

canopée crédit : Diane Shenouda / Europe 1

Des participants pourront danser sur la canopée toute la nuit


D'autres dansent sur de célèbres musiques de films. "C'est incroyable. C'est un bel événement et du coup, de pouvoir danser en plus sous la canopée, comme ça en continue jusqu'à trois heures du matin, ça va être une super expérience", anticipe un spectateur. Sur le parvis de l'Hôtel de Ville, des containers comme des barricades et les images des révolutions qui ont secoué le monde. 

Un "bal pop" à La Chapelle. Autre atmosphère du côté du quartier de La Chapelle. On découvre des friches SNCF, avec un côté très Berlin-est. Au 104, nouveau dancefloor pour un grand "bal pop".

Le programme 

La Nuit Blanche est une manifestation d'art contemporain publique, gratuite et nocturne organisée par la Mairie de Paris depuis 2002 et aujourd'hui imitée dans plus de 30 villes du monde. En 2017, on fête également les 15 de cet événement qui a réuni 3.000 artistes et un million de visiteurs chaque année. À Paris, elle s'étalera sur deux parcours, l'un au centre de la capitale, l'autre au nord.

Des œuvres plastiques. Des installations aux vidéos, les spectateurs pourront découvrir gratuitement le travail de plusieurs artistes.

LA MEMOIRE DU RAIL - Rail Océan, présenté par le Collectif MU, va profiter d'une friche SNCF pour un projet monumental et une "traversée imaginaire", avec compositions électro-acoustiques et univers sonore ferroviaire.

PINAULT - Près du chantier de la Bourse du Commerce, François Pinault va donner un avant-goût de sa Fondation d'art contemporain, avec trois installations et films d'artistes : English Magic, de Jérémy Deller sera projeté dans le jardin Nelson Mandela, et Uomoduomo d'Anri Sala et PLEASE(LC) de Lutz Bacher dans l'église Saint-Eustache.

SAINT-MERRY EN LUMIERE - L'église Saint-Merry dans le IVe arrondissement va s'embraser avec À notre étoile, du collectif néerlandais Children of the Light. Où l'on promet des "sensations troublantes et spectaculaires" au public, entre patrimoine ancien et expérimentations contemporaines.

PRISON KHMERE - Le duo Les Niveaux investit la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris pour Cross the Scan-S21, l'exacte reproduction photographique (par 7 m sur 3,60 m) du sol d'une salle de torture de la prison S-21 au Cambodge des Khmers rouges dans les années 1970. Le duo s'y est rendu en 2016 et y a numérisé le sol.

Des œuvres musicales. La Nuit Blanche consacre propose aussi quelques œuvres musicales. 

LE MAGICIEN DU SON - Le compositeur Pierre Henry, décédé le 5 juillet, sera honoré toute la nuit à la Philharmonie de Paris, avec notamment la Messe pour le temps présent (Psyché Rock, avec Michel Colombier, à 5 heures du matin).

RAVE PARTY - L'artiste néerlandais Anne de Vries va immerger le spectateur dans une "rave party", en vidéo. La projection aura lieu non loin du métro Marx Dormoy (XVIIIeme arrondissement).

SILENCE, ON TOURNE - À la Halle Hébert, un trio d'artistes composé par Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel invite le public à participer à un tournage nocturne, avec danseurs et machines.

LES AMATEURS EN VEDETTE - Le chorégraphe Olivier Dubois sera le chef d'orchestre d'un hommage au cinéma, sous la Canopée des Halles, avec 300 danseurs amateurs et 150 instrumentistes des Conservatoires de Paris.

Une invitation à participer. Sur les berges de Seine, Marée des Lettres du collectif berlinois Invisible Playground Network, "revisite les principes fondamentaux de la démocratie". Et le visiteur devra participer avec son téléphone, pour composer des lettres à projeter sur l'eau. On pourra voir tout ça depuis le pont Neuf ou le pont aux Changes.