Notre-Dame de Paris a eu son bossu

  • A
  • A
Notre-Dame de Paris a eu son bossu
@ REUTERS
Partagez sur :

Un Anglais a découvert l'existence d'un sculpteur de pierres bossu dans des archives.

Quasimodo a-t-il vraiment existé ? Le personnage central du roman Notre-Dame de Paris est-il vraiment sorti uniquement de l'imagination fertile de Victor hugo ? Non, répond Adrian Glew, un archiviste britannique vient de découvrir dans les mémoires d'un Anglais la trace d'un scultpeur de pierres bossu ayant travaillé à Notre-Dame.

"Monsieur Le Bossu"

Dans les années 1820, le sculpteur Henry Sibson travaille sur le chantier de rénovation de la cathédrale parisienne, fortement endommagée pendant la Révolution. QUelques années plus tard, il écrit ses mémoires sur cette période et mentionne un homme bossu qui travaillait également à Notre-Dame. "J'ai rencontré un Monsieur Trajan (...) il était tailleur de pierre pour le compte d'un sculpteur d'Etat dont j'ai oublié le nom, n'ayant jamais eu de contact avec lui, tout ce que je sais de ce dernier c'est qu'il était bossu et n'aimait pas se mélanger aux simples tailleurs de pierres", écrit Henry Sibson.

Henry Sibson aurait retrouvé Monsieur Trajan et le sculpteur de pierres quelques temps plus tard sur un chantier à Dreux. A propos du sculpteur, il écrit : "Monsieur le Bossu était le surnom qu'on lui donnait et je n'en ai pratiquement jamais entendu d'autre."

archives henry sibson bossu notre dame de paris

© MAXPPP

Victor Hugo et le bossu à Saint-Germain

Près de deux siècles plus tard, Adrian Glew a poursuivi ses recherches et s'est rendu compte que Victor Hugo et ce bossu s'étaient certainement rencontrés à plusieurs reprises. Dans les années 1820, le romancier se documente sur la rénovation de la cathédrale avant d'écrire son roman. Il y passe donc beaucoup de temps et pourrait l'y avoir croisé.

Par ailleurs, l'archiviste a découvert que Monsieur Trajan, Le Bossu, Henry Sibson et Victor Hugo habitaient tous dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris. "Peut-être se sont-ils parlé, peut-être pas", a confié Adrian Glew au quotidien britannique The Star lundi. "C'est amusant de penser qu'ils se croisaient dans la rue".

Un scenario "plausible"

Pour le Professeur Sean Hand, spécialiste de Victor Hugo à l'Université de Warwick interrogé par le Telegraph, ce scenario "est complètement plausible". Mais si Hugo "s'est vraiment inspiré de ce tailleur de pierre de Notre-Dame, cela renouvelle entièrement notre appréciation de ses incroyables pouvoirs imaginatifs à prendre des détails de la vie réelle pour les transformer en une littérature magique", ajoute-t-il.