Norman : "Il faut parfois être bien-pensant sur Internet"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1 mardi matin, le "youtuber" Norman Thavaud, connu sous le nom de "Norman fait des vidéos", a confié les contreparties de sa popularité sur Internet.

INTERVIEW

7 millions d'abonnés sur sa chaîne Youtube, plus d'1 milliard de vues au total. Depuis cinq ans, "Norman fait des vidéos", alias Norman Thavaud, s'est peu à peu élevé comme l'un des porte-voix de sa génération. Un travail, "plutôt une passion", selon lui, qui n'est pas de tout repos, comme il l'a expliqué mardi à Thomas Sotto dans la matinale d'Europe 1.

Les commentaires insultants. Car d'une grande popularité naît sur Internet une foule de "rageux" - ces "haters" comme on dit en anglais -, ces personnes cachées derrière leur écran d'ordinateur qui n'hésitent pas à insulter. "Quand on fait le pari d’aller sur Internet, on accepte ces critiques qui sont parfois un peu extrêmes. Je joue le jeu", convient Norman Thavaud, au micro d'Europe 1 mardi matin. Le "youtuber" se rassure en se focalisant sur les "99% de gens qui font des commentaires plutôt cool et positifs". Un bon moteur.

Sur Internet, mieux vaut être consensuel. Pour autant, l'humoriste doit ménager la chèvre et le chou. Dans ses vidéos, il parle de sa vie, "nos vies à tous". Mais pas de politique ou de sujets engagés. "La politique est un sujet qui me passionne, évidemment, mais c’est compliqué d’en parler sur Internet car ce sont des thématiques qui divisent les gens". Pour plaire au plus grande nombre, mieux vaut donc rester consensuel. "Il faut parfois être bien-pensant sur Internet, ça c’est l’une des règles malheureusement", regrette Norman. L'humoriste, actuellement en tournée pour son spectacle "Norman sur scène", a trouvé la parade. "Avec mon spectacle, je peux me permettre d’aborder des sujets un peu plus corrosifs, un peu plus engagés, et être un peu plus cru".

Prochaines dates du spectacle Norman sur scène : le 23 avril à La Cigale et le 30 avril au Trianon