"Neuilly sa mère, sa mère !", ce "bon petit divertissement de l'été"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Suite de "Neuilly sa mère!", ce nouvel opus, qui sort en salles ce mercredi, propose une histoire similaire, mais inversée…

On prend les mêmes et on recommence, ou presque. Ce mercredi sort en salles Neuilly sa mère, sa mère !, la suite de Neuilly sa mère !, réalisé en en 2009. L'histoire est la même, à un détail près : cette fois-ci, on traverse la Seine dans l'autre sens pour aller de la chic banlieue de Neuilly-sur-Seine à Nanterre. 

De Neuilly à Nanterre. Il y a 9 ans, dans le premier opus, le jeune Samy, était envoyé chez sa tante à Neuilly-sur-Seine, où l'intégration fut difficile notamment à cause de son cousin, Charles de Chazelles, fils de Stanislas, lequel était obsédé par Nicolas Sarkozy et l'idée de devenir un jour président de la République.

Sauf que le temps a passé, et qu'entre temps, François Hollande puis Emmanuel Macron sont devenus président et ça, Charles (Jérémy Denisty) ne l'a pas supporté. De son côté, Samy, toujours interprété par Samy Seghir, a intégré Sciences Po où il mène une scolarité parfaite.

Arnaud Montebourg ou encore Éric Dupond-Moretti dans leur propre rôle. Le problème, c'est que Stanislas de Chazelle a en plus été épinglé pour un compte à l'étranger et un problème sanitaire dans ses usines d'abattage de porcs. La famille est ruinée et doit cette fois quitter Neuilly et se réfugier chez Samy, à Nanterre. Une horreur pour la famille. Évidemment, le cadre de Nanterre est bien différent de celui de Neuilly-sur-Seine. Mais Charles va vite reprendre le dessus et se présenter à la mairie de Nanterre. 

On retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès du premier Neuilly sa mère ! : des punchlines politiques, des personnages certes un peu caricaturaux, mais drôles. Et également, des politiques et people qui jouent leur propre rôle comme Julien Dray, Arnaud Montebourg ou l'avocat Éric Dupond-Moretti. Bref, un bon petit divertissement d'été.