Natalie Portman, toujours plus haut

  • A
  • A
Natalie Portman, toujours plus haut
Le 26 février prochain. Natalie Portman est nommée aux Oscars, dans la catégorie meilleure actrice.@ AFP
Partagez sur :

Dans "Jackie", en salles mercredi, la comédienne livre une nouvelle prestation de grande qualité, pour laquelle elle est nommée aux prochains Oscars.

Où s'arrêtera Natalie Portman ? Dans Jackie, de Pablo Larrain, l'actrice est sidérante en ex-Première dame des États-Unis. À la fois proche des postures et du phrasé de la veuve de JFK, la comédienne apporte aussi sa singularité au personnage, révélant une nouvelle facette de son jeu de comédienne.

À 35 ans seulement, l'actrice israélo-américaine compte déjà une filmographie impressionnante. Une quarantaine de films, aux côtés de grands réalisateurs comme Michael Mann, Tim Burton, George Lucas, Wong Kar-wai ou encore Darren Aronofsky. Pourtant, elle a dû attendre longtemps avant de connaître le premier grand rôle de sa vie au cinéma. C'était en 2010 avec Black Swan, seize ans après avoir débuté dans Léon de Luc Besson.

"Star Wars, c’est mon plus grand échec". Dans ce film du réalisateur français, Natalie, 13 ans, joue une petite fille dont la famille a été massacrée. Suite au carnage, elle est recueillie par un tueur à gages, Jean Reno, qui la prend sous son aile. 

En 1999, tout juste majeure, Natalie Portman intègre le prestigieux casting de la nouvelle trilogie Star Wars (1999-2002-2005), dans laquelle elle joue la Sénatrice Padmé Amidala. Un second rôle important et exposé. Aujourd'hui, elle garde un souvenir amer de cette expérience.

En effet, en 2014, Natalie Portman confiait que Star Wars avait impacté négativement sa carrière. "Tout le monde pensait que j'étais une horrible actrice. J'étais dans le film le plus gros de la décennie, et aucun réalisateur ne voulait travailler avec moi", indiquait-elle au New York Magazine. Récemment, elle a encore enfoncé le clou. "J’ai le sentiment de n’avoir pas réussi à bien jouer dans les blockbusters. Star Wars, c’est mon plus grand échec", expliquait-elle au Monde en septembre 2016.

portman

La consécration Black Swan. Pendant longtemps, Natalie Portman a, en effet, dû se contenter de second rôle. Et lorsqu'elle jouait au premier plan, comme dans V pour Vendetta (2006) ou My Blueberry Nights (2007), l'actrice pâtissait de l’accueil mitigé des critiques envers le film. Il faut finalement attendre Black Swan (2010), pour que la comédienne occupe un rôle à la hauteur de tout son talent.

Si au vu de sa filmographie, ce premier grand rôle paraît tardif - quinze ans après ses débuts, pour son 27e film -, Natalie Portman est en réalité encore très jeune, 30 ans tout juste, au moment où elle joue dans Black Swan. Unanimement saluée pour sa performance, elle reçoit le Golden Globe et l'Oscar de la meilleure actrice pour ce rôle de danseuse schizophrène. Grâce au film de Darren Aronofsky, Natalie Portman entre dans une nouvelle sphère.

Actrice féministe. Nouveau rayonnement, nouvelle exposition, et Natalie Portman en profite aussi pour faire connaître ses idées et ses positions. Elle dénonce, souvent, le sexisme à Hollywood, ce que toutes les actrices n'osent et ne peuvent pas faire. "L'erreur d'Hollywood est de croire que si l'on réalise une histoire 'féministe', la femme défonce tout et gagne. Cela n'est pas féministe, c'est macho. Un film à propos d'une femme faible et vulnérable peut être féministe s'il montre une personne vraie, avec qui on peut être en empathie", analyse-t-elle dans Elle.

L'année dernière, elle s'attaquait au "manque de diversité" au sein de l'industrie du cinéma. "Il n’y a pas assez de films qui traitent de la question des femmes ou donnent la parole aux minorités", expliquait-elle au Dauphiné. Récemment, elle a encore mis en avant les inégalités salariales dans le septième art, en révélant qu'elle avait été trois fois moins payée qu'Ashton Kutcher pour le film Sex Friends, alors que les deux acteurs occupaient les rôles principaux.

Un deuxième Oscar ? Dans Jackie, Natalie Portman offre une nouvelle facette de son talent. Actrice à la beauté délicate, presque fragile, la comédienne campe dans le film de Pablo Larrain une Jackie Kennedy forte, parfois rude, comme lorsqu'elle rembarre le journaliste venue l'interviewer. Dans ce long-métrage, elle porte sur ses épaules le poids d'une période sombre et symbolique des Etats-Unis et le fait avec un grand talent. De quoi donner des idées au jury de 6.200 personnes pour la prochaine cérémonie des Oscars, le 26 février prochain. Natalie Portman est nommée dans la catégorie meilleure actrice, six ans après son premier Oscar.