Musique : les quatre albums marquants de la semaine

  • A
  • A
Musique : les quatre albums marquants de la semaine
@ AFP
Partagez sur :

Les airs mélancoliques et le piano de Williams Sheller, les rythmes de Chinese Man ou le retour de Sanseverino : Europe 1 fait le point sur les sorties d'albums, vendredi.   

L'histoire du bagnard "Papillon" par Sanseverino, du slam à plusieurs voix ou bien des chansons mélancoliques sont au programme cette semaine. Parmi les sorties d'albums marquants, on note celui de Grand Corps Malade, Il nous restera ça, sur lequel Ben Mazué, Renaud ou Hubert-Félix Thiéfaine ont posé leurs voix, mais aussi le retour de Sanseverino, de Chinese Man et même, de Williams Sheller.

Grand Corps malade, Il nous restera ça. Dans son nouvel album, le slameur a invité des chanteurs et auteurs à rédiger un texte autour de la phrase "Il nous restera ça" puis à venir l'interpréter sur des compositions des musiciens Babx et Angelo Foley. Ben Mazué, Jeanne Cherhal, Renaud, Charles Aznavour, Hubert-Félix Thiéfaine ou encore Richard Bohringer ont ainsi accepté de slamer sur 16 titres.

Sanseverino, Papillon. "Je m'appelle Henri mais on m'appelle Papillon" chante Sanseverino, qui s'est inspiré, pour ce nouvel album, du roman Papillon de Henri Charrière, également adapté au cinéma. Les titres racontent l'histoire d'un petit voyou montmartrois injustement accusé de meurtre, envoyé au bagne de Cayenne et obsédé par l'idée de s'évader. Sanseverino livre des textes poétiques et touchants. Fidèle à son habitude, ce grand admirateur de Django Reinhardt a aussi repris sa guitare. L'album sera accompagné de la sortie d’une bande dessinée directement liée à l’histoire. Sanseverino prépare aussi une grande tournée fin 2015.

Williams Sheller, Stylus. On se souvient de son interprétation au piano de la chanson Un homme heureux. A bientôt 70 ans, Williams Sheller s'est remis au piano et sort Stylus, après sept ans d'absence. On retrouve ses mélodies mélancoliques sur les dix titres de ce 13e album, entre Les enfants du week-end et Comme je m'ennuie de toi.   

Chinese man, The Journey. Le collectif trip hop originaire d'Aix-en-Provence s'est associé au rappeur sud-africain Tumi. Au programme : les textes de Tumi sur fond de banjo, de flûte des Andes ou de musique des années 30. Et comme Chinese Man s'est occupé des arrangements pour ce "Voyage", ça envoûte, évidemment.