Muriel Robin a fait "quatre dépressions et un burn-out"

  • A
  • A
Muriel Robin a fait "quatre dépressions et un burn-out"
@ GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Partagez sur :

CONFESSIONS - L'humoriste a répondu sans détour aux questions des lecteurs du Parisien. 

Muriel Robin est plutôt habituée à nous faire rire. Mais c'est un nouveau visage, plus intime, qu'a dévoilé la comédienne devant les lecteurs du Parisien, alors qu'elle était l'invitée du journal lundi. L'absence d'enfant, les regrets vis-à-vis de sa mère, Muriel Robin s'est livrée, sans fard et s'est montrée particulièrement touchante.

La vie sans enfant. Muriel Robin, qui fêtera ses 60 ans le 2 août prochain, a évoqué sa fibre maternelle jamais comblée. Aujourd'hui, la comédienne, en couple avec une femme (la comédienne Anne Le Nen, ndlr) n'envisage plus d'avoir un enfant. "60 ans, c'est l'âge d'être grand-mère", s'exclame-t-elle dans les colonnes du Parisien. Muriel Robin s'est aussi confié sur la "fausse couche" qu'elle a faite lorsqu'elle a été enceinte "une fois". Elle a avoué y penser "souvent". "J'aurais un grand garçon ou une grande fille, ma vie aurait été complètement différente. En plus, je crois que je suis terriblement maternelle", a-t-elle déclaré, avant d'ajouter, avec la distance de l'humour qui la caractérise : "La prochaine fois, je prendrai l'option 'vie avec enfant', c'est sûr".

Les regrets. Muriel Robin a des "regrets énormes" notamment vis-à-vis de sa mère, aujourd'hui atteinte d'Alzheimer. "Je suis passée à côté de la relation avec elle", a expliqué la comédienne sans détour, allusion à sa jeunesse à Saint-Etienne, un peu à l'étroit dans le magasin de chaussures de ses parents. Une enfance que l'humoriste a d'ailleurs mise en scène dans son dernier spectacle. Muriel Robin aurait aussi voulu percer dans la musique ou le cinéma. "J'aurais eu une autre vie", assure l'humoriste, qui a conscience de devoir "faire" ces "deuils".  

La dépression. L'humoriste a aussi planté le décor, affirmant :"Je suis une dépressive née", avant de se lancer dans une énumération convaincante :" J’ai quand même fait quatre dépressions et un burn-out, ça laisse du temps pour réfléchir ! On change, mais on ne guérit jamais de ce qu’on n’a pas eu, de l’amour qu’on n’a pas au départ." Mais la comédienne a aussi fait un gros travail sur elle-même, dont elle se dit aujourd'hui satisfaite. "La chose dont je suis le plus fière, ce n'est pas mon travail, c'est ce travail que j'ai fait sur moi pour essayer de devenir celle que je voulais être", raconte-t-elle.

"Je me suis gagnée." Ses 60 ans, la comédienne, accro au sport, les envisage avec sérénité. "Dans sexagénaire, il y a sexe, donc on ne va pas s’inquiéter tout de suite ! J’ai échappé au pire : je pourrais être bouffie de mauvaise bouffe, de mauvais champagne, et cernée de kilomètres de cigarettes. Je ressemble un peu à ce à quoi je voulais ressembler. Je me suis gagnée."

Muriel Robin était ce week-end l'invitée de Nikos Aliagas à l'occasion de la pièce "Momo", qu’elle jouera à partir du 1er septembre au Théâtre de Paris. Elle n'a d'ailleurs pas manqué de cabotiner avec l'animateur.