Mozart, c'est rock'n'roll

  • A
  • A
Mozart, c'est rock'n'roll
Partagez sur :

La première de l'opéra rock consacrée à l'illustrissime compositeur autrichien a lieu mardi soir au Palais des Sports, à Paris.

Evènement musical de la rentrée, "Mozart, l'opéra rock" joue ses premières notes en public mardi soir au Palais des Sports à Paris. Guitares, synthé, percussions... Sur scène, quinze musiciens en live, dix classiques et cinq pop, dix-huit décors et des centaines de costumes pour ressusciter le fantasque compositeur dans le Vienne de la fin des années 1700.

Dans le rôle de Mozart, un Italien, Mikelangelo Loconte, né un 5 décembre, jour anniversaire de la mort du génie. A la mise en scène, Olivier Dahan, le réalisateur de "La Môme" pour lequel Marion Cotillard a été oscarisée dans le rôle d'Edith Piaf. A la production, le tandem Dove Attia-Albert Cohen qui a déjà commis des triomphes comme Les Dix commandements ou Le Roi Soleil.

Thierry Geffrotin a assisté pour Europe 1 aux dernières répétitions. Reportage dans les coulisses :



Dans cette nouvelle mise en scène de la vie de Mozart, le récit débute au moment où le prince Colloredo succède au Prince-archevêque de Salzbourg. La mésentente entre le jeune Mozart âgé de 16 ans et le prince est si grande que le compositeur finit par démissionner. Il se lance alors dans un périple qui le mènera à Munich, Mannheim, Paris et enfin Vienne où l'attendra la consécration... Puis la chute.

L'album de l'opéra-rock est sorti depuis le mois de mai et déjà plus de 100.000 exemplaires ont été vendus. Les trois premiers singles qui en ont été tirés sont devenus des tubes : Tatoue-moi, Vivre à en crever et Assasymphonie.

Voici le clip d'Assasymphonie :