Mort de Prince : "il fait partie de mes héros" confie Louis Bertignac

  • A
  • A
Partagez sur :

Le guitariste de Téléphone Louis Bertignac a confié vendredi sur Europe 1 sa tristesse après la mort du chanteur qu'il avait pu rencontrer. 

INTERVIEW

Prince était "un immense génie de musique". Louis Bertignac, comparse de Jean-Louis Aubert du groupe Téléphone a confié vendredi sur Europe 1 son admiration pour l'artiste mort à 57 ans. "J'ai l'impression que ce mec avait tout compris. En plus, il jouait très très bien de beaucoup d'instruments. A chaque fois, il avait un feeling énorme", souligne-t-il.

Une rencontre à Monte-Carlo avec Lionel Richie. Le guitariste français se souvient avoir eu l'occasion d'assister à ses concerts dans des petites salles parisiennes, "il prenait ça comme des répétitions avec ses musiciens, c'était une grande éclate".

Il garde par ailleurs un souvenir ému de sa rencontre avec la star. Après un concert de Prince à Monte-Carlo, le prince Albert avait invité Louis Bertignac à l'accompagner avec Lionel Richie en loge pour rencontrer l'artiste. "Un prince qui me demande d'aller voir Prince, je dis bien sûr !", sourit-il. "Il était encore maquillé et pendant une heure, on a parlé", raconte Louis Bertignac qui décrit un homme "aimable" et "très gentil" qui lui avait posé des questions sur "le showbiz français". Un petit regret toutefois pour le guitariste de Téléphone qui voulait "faire une photo avec lui pour énerver les copines". "Il m'a dit non. Il ne voulait pas de photos. Il n'aimait que les photos officielles, sur scène", poursuit-il. 

"Je ne pensais pas qu'un type aussi énorme puisse mourir". "Triste" de la disparition de l'artiste, Louis Bertignac, qui commence mercredi une tournée avec son groupe Les Insus, ne sait pas s'ils pourront lui rendre hommage sur scène. "Je ne sais pas si on va avoir le courage de chanter genre Purple Rain sans pleurer". "Je ne pensais pas qu'un type aussi énorme puisse mourir comme ça, du jour au lendemain", souffle encore le chanteur, "ce sera un grand manque".