L'écrivain Serge Doubrovsky est mort

  • A
  • A
L'écrivain Serge Doubrovsky est mort
Serge Doubrovsky, écrivain, critique littéraire et inventeur du mot "autofiction", est mort dans la nuit de mercredi à jeudi, à Paris, à l'âge de 88 ans.@ Capture d'écran
Partagez sur :

L'écrivain, critique littéraire et inventeur du mot "autofiction", est mort à Paris dans la nuit de mercredi à jeudi, à l'âge de 88 ans.

Serge Doubrovsky, écrivain, critique littéraire et inventeur du mot "autofiction", est mort dans la nuit de mercredi à jeudi, à Paris, à l'âge de 88 ans, rapporte Le Monde. Né en 1928 dans une famille juive, il survit aux nazis en 1943 grâce à un policier venu l'avertir, lui et sa famille, qu'il a l'ordre de les arrêter.

Élève à l'École normale supérieure, il réussit ensuite une agrégation d'anglais en 1949. Après sa thèse de doctorat en littérature française, il part enseigner aux États-Unis où il réalise la plus grande partie de sa carrière. 

"La langue française pour seule patrie". En 1964, il publie chez Gallimard Corneille et la dialectique du héros puis deux ans plus tard Pourquoi la nouvelle critique ? (Mercure de France) qui aborde l'oeuvre littéraire sous un aspect plus psychologique. C'est en 1977 avec Le Fils (Galilée) qu'il fonde véritablement le genre littéraire de l'"autofiction". Les livres qu'il publie par la suite s'inscrivent dans la même veine (Livre brisé en 1989, Un homme de passage en 2011) et lui valent de nombreux dénigrements, certains allant même jusqu'à lui reprocher à cette occasion une forme de "nombrilisme". 



À la fin des années 1980, une partie des critiques l'accusent d'avoir poussé au suicide sa seconde épouse. "Suicide ou accident, on ne sait pas", écrit Télérama en 2014. Tout au long de sa carrière, Serge Doubrovsky a toujours revendiqué "la langue française pour seule patrie".