Mort de George Michael : "Sous couvert d'une pop légère, il y avait une portée politique"

  • A
  • A
Partagez sur :

Christian Eudeline, journaliste musique à "VSD", rappelle la portée politique des chansons de Wham!, le premier groupe de George Michael.

INTERVIEW

George Michael, mort dimanche à l'âge de 53 ans, était un faiseur de tubes pop mais aussi un parolier politique. "Tout le monde semble l'oublier, et c’est normal pour les francophones, que les paroles de Wham!, le premier groupe de George Michael, étaient excessivement importantes, et elles avaient un sens", rappelle lundi dans Europe soir Christian Eudeline, journaliste musique à VSD, citant par exemple les titres Young guns et le Wham! Rap.

"Une vraie plume". "Young guns raconte un clash entre un gamin de 20 ans et ses parents qui ne sont pas d’accord avec le choix de vie de leur enfant. Et, encore plus politique, le Wham! Rap se moque de la politique de Margaret Thatcher et le personnage dans la chanson se dit fier de glander et de recevoir des allocations chômage pour aller danser toute la nuit", détaille Christian Eudeline sur Europe 1, avant de conclure : "Donc, sous couvert d’un homme dansant et faisant de la pop un peu légère, il y avait quand même une portée politique et une vraie plume. C’est ça la force de George Michael."