"Monsieur Hulot" revient

  • A
  • A
"Monsieur Hulot" revient
Partagez sur :

Le chef-d'oeuvre de Jacques Tati ressort dans une version restaurée, le 3 juillet.

Tourné en 1953 par le cinéaste Jacques Tati - qui n'a cessé de le peaufiner pendant vingt-cinq ans - "Les vacances de Monsieur Hulot" ressort vendredi en salles, dans une version restaurée qui met en valeur la poésie acoustique et visuelle du film.

Deuxième long métrage de Jacques Tatischeff dit Tati (1907-1982) après "Jour de fête", "Les vacances de Monsieur Hulot" débute avec la joyeuse transhumance des citadins, qui se ruent chaque année vers la mer, au début des congés d'été. Monsieur Hulot y déboule dans sa guimbarde pétaradante et sème la zizanie, qu'il s'essaie au tennis, à l'équitation ou au ping-pong.

Financée par la Cinémathèque française, les Films de mon Oncle (qui réunit les ayants-droits de l'oeuvre de Tati) et deux fondations, Thomson et Groupama Gan, la version restaurée du film reprend celle remontée en 1978. Après avoir vu "Les dents de la mer" de l'Américain Steven Spielberg, Tati a rajouté au film un gag où Monsieur Hulot tente de naviguer dans un canoë qu'il a malencontreusement fendu en deux.

Regardez comment Monsieur Hulot sème malencontreusement la terreur sur la plage.

"Il ne s'agissait pas de tout restaurer et d'en faire un film lisse, car il a son histoire et les collures en font partie : il fallait conserver son âme", a expliqué Hervé Pichard, qui a supervisé la restauration."Nous avons atténué beaucoup de défauts mais il fallait retrouver la texture, le noir et blanc de l'époque et l'atmosphère estivale du film".

Jusqu'au 3 août, la Cinémathèque française honore Tati, à Paris, avec l'exposition "Deux temps, trois mouvements".