Mitterrand au théâtre, une "fiction vraie"

  • A
  • A
Mitterrand au théâtre, une "fiction vraie"
@ DR
Partagez sur :

Adagio, Mitterrand, le secret et la mort, d’Olivier Py, évoque les dernières années de l’ex-président.

François Mitterrand avait déjà, sous les traits de Michel Bouquet, crevé les écrans de cinéma. L’ex-président, figure pharaonique du panthéon socialiste, enflamme maintenant les planches du théâtre de l’Odéon à Paris. Dans Adagio, Mitterrand, le secret et la mort, Olivier Py se penche sur les dernières années de l’ancien chef d’Etat.

Pour coller au plus près à la réalité, Olivier Py a travaillé deux ans, lu des livres, rencontré des témoins, et s’est plongé dans les archives. Si bien qu’il aime à dire qu’il ne sait plus ce qui est de lui et ce qui est de Mitterrand dans la pièce.

"Ne jamais froisser la vérité historique"

Le metteur en scène insiste pourtant sur sa volonté de produire un "théâtre historique". "C’est une fiction entièrement vraie, je m’étais donné cette règle d’or : ne jamais, autant que faire se peut, froisser la vérité historique", ajoute-t-il, au micro d'Europe 1.

Au-delà de la reconstitution historique, la pièce est aussi une méditation sur la mort. Car en septembre 1981, les médecins prédisent à Mitterrand « entre 3 mois et 3 ans » d’espérance de vie. L’adagio, qui évoque un tempo particulièrement lent, joué par les musiciens, ajoute à la tonalité solennelle de la pièce.

Adagio (Mitterrand, le secret et la mort), par Olivier Py. Théâtre de l'Odéon, place de l'Odéon, Paris 6e. Jusqu'au 10 avril. Du mardi au samedi, à 20 heures ; dimanche, à 15 heures, De 10 € à 32 €. Durée : 2 h 20.