Miss Paris perd son titre

  • A
  • A
Miss Paris perd son titre
Partagez sur :

Kelly Bochenko, candidate au titre de Miss France le 5 décembre dernier, a posé nue dans Entrevue. Elle a été destituée samedi.

Une miss nue et prenant des poses suggestives en Une d’un magazine, voilà qui rappelle de très mauvais souvenirs à Geneviève de Fontenay. Kelly Bochenko, Miss Paris 2009, a fait la Une du magazine Entrevue jeudi très légèrement vêtue et dans des positions osées. Des "photos licencieuses contraires au règlement".

La sanction, après la publication de ces photos, n'a pas attendu. Près de trois semaines après l’élection de Miss France, à laquelle elle avait participé, la miss de la capitale perd ainsi son titre. Elle a été destituée samedi, et aussitôt remplacée par Miss Ile-de-France, Lisa Alberici, qui représentera donc désormais Paris, en plus de sa région. Une nomination annoncée mardi dans le Parisien par Geneviève de Fontenay, qui a indiqué que "les autres candidates n'étaient pas valables" .

Miss Paris est sanctionnée pour avoir fait une "fausse déclaration sur l'honneur" lors de son inscription au concours régional. Selon l'article 11 du règlement du Comité Miss France, les candidates certifient sur l'honneur "n'avoir jamais posé ou s'être exhibée dans un état de nudité partielle ou totale ou dans des poses équivoques, sexuellement suggestives ou avec connotation religieuse, que la morale réprouve".

"Ces photos sont ignobles, dégoûtantes et scandaleuses, d'autant plus quand un engagement sur l'honneur a été trahi. Elle a triché et a menti !", s'est insurgée Geneviève de Fontenay.

Me Laurent-Franck Liénard, conseil de Kelly Bochenko, précise que le magazine Entrevuea procédé à la publication malgré une mise en demeure de ne pas le faire. "Mlle Bochenko a réalisé ces photographies dans un cadre intime et privé, de manière non professionnelle, il y a plusieurs années. Ma cliente a été trahie par l'auteur des clichés qui a profité de son élection en qualité de Miss Paris pour les vendre", a-t-il expliqué. L'avocat a annoncé mardi que Kelly Bochenko assigne le magazine Entrevue devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le 4 janvier prochain.

Les sept clichés de Kelly Bochenko parus dans le mensuel auraient été pris et fournis au magazine par un ancien petit-ami, comme l’a expliqué la principale intéressée, qui s’est défendue sur un forum. La jeune femme de 23 ans écrit : "J’avais 19 ou 20 ans. Il [ndlr son ex petit-ami] était passionné de photo et shootait parfois, en amateur. Mais un jour, comme n’importe quel jeune de notre époque, nous sommes rentrés d’une soirée un peu trop arrosée et voilà le résultat…(…) Je n’avais jamais vu ces clichés auparavant et nous n’en avions jamais parlé". Kelly Bockenko fait savoir qu'elle a engagé des poursuites contre la diffusion des photos et contre la personne qui a procédé à leur vente.

Les miss n’en sont pas à leur premier scandale. On se souvient de Laetitia Bléger, Miss France 2004, qui posait nue en Une de Playboy un peu plus d’un an après son élection. Une image sulfureuse qui lui avait valu les foudres de Geneviève de Fontenay. Mais c’est Valérie Bègue, élue Miss France le 8 décembre 2007, qui a battu tous les records : 13 jours seulement après son élection, Geneviève de Fontenay demandait sa démission sur Europe 1, suite à la publication de photos très suggestives dans le magazine Entrevue. La société Miss France l'avait interdite de participation aux élections internationales Miss Univers et Miss Monde.