Miss Paris : le magazine Entrevue reste en kiosque

  • A
  • A
Miss Paris : le magazine Entrevue reste en kiosque
Partagez sur :

Menacé de retrait suite à un référé de l’ex-Miss Paris 2009, le magazine Entrevue montrant des photos sexy de la jeune femme reste en kiosque.

Vendredi, le Tribunal de Paris n’a pas accédé à la demande de l’ancienne Miss Paris 2009, Kelly Bochenko, de retirer des kiosques le magazine Entrevue, sorti le 24 décembre dernier. Celle qui a perdu son titre, à cause de ces photos dénudées, et dans lesquelles elle adopte des poses suggestives, avait engagé une action en justice, basée sur le fait que les huit photographies avaient été "publiées sans autorisation".

Elle avait accusé son ancien petit-ami d’avoir pris ces clichés, alors qu’elle était ivre, et de ne pas lui avoir demandé le droit de les publier. Pour le magazine, son comportement a été "incohérent". L’avocat du magazine s’est donc réjoui de la décision du tribunal, qui, selon lui, "apporte un peu d'apaisement dans un litige qui avait atteint des proportions tout à fait déraisonnables".

Si le juge Nicolas Bonnal a considéré que la publication des photos a été "effectuée en violation du droit que détient celle-ci sur sa propre image", Kelly Bochenko a été déboutée car le retrait des kiosques est, selon lui, "une sanction disproportionnée, s’apparentant à une censure".

Candidate au dernier concours Miss France, le 5 décembre dernier, la jeune femme avait déclaré sur l’honneur ne jamais avoir posé nue, ou dans des positions sexuellement suggestives. De son côté, Geneviève de Fontenay ne décolère pas. Si Miss Paris a été déchue et remplacée par Miss Ile-de-France, la "dame au chapeau" n’a pas manqué de revenir sur le sujet dans le quotidien suisse Le Matin, le 2 janvier. "Si quelqu’un doit être anéanti, c’est moi. Et puis c’est quand même elle qui a écarté les cuisses !", a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter : "Bon, on ne va pas s’apitoyer sur son sort. Elle n’a que ce qu’elle mérite".