Miss France, ou la machine à scandales

  • A
  • A
Miss France, ou la machine à scandales
Partagez sur :

Photos sexy, votes truqués, déclarations fracassantes : l’élection de Miss France doit-elle sa popularité aux scandales ?

C’est devenu une habitude. Depuis quelques années, à chaque Miss France est associé un scandale. Ces "affaires" sont un bon moyen pour les organisateurs de faire parler de l’élection tout au long de l’année. Une miss scandaleuse, c’est aussi et surtout une miss célèbre, de quoi multiplier ses couvertures de magazines, et assurer à TF1 8 millions de téléspectateurs en moyenne chaque mois de décembre. Retour sur ces remous dans l’univers pailleté des reines de beauté.

S’il y a bien une chose qui agace Geneviève de Fontenay, ce sont les photos de ses miss nues. Laetitia Bléger, Miss France 2004, posait nue en une de Playboy un peu plus d’un an après son élection. Une image sulfureuse qui lui a valu les foudres de la "dame au chapeau". Mais c’est Valérie Bègue, élue Miss France le 8 décembre 2007, qui a battu tous les records : 13 jours seulement après son élection, Geneviève de Fontenay demandait sa démission sur Europe 1, suite à la publication de photos très suggestives dans le magazine Entrevue. Elle n’a pas assisté à l’élection de Miss France 2009 l’année suivante.

L'affaire qui a fait déborder le vase, et causé le départ de Mme de Fontenay, est celle de Kelly Bochenko. Ex Miss Paris, elle a été destituée après la parution de photos jugées trop osées dans un magazine. Une Miss qui est ensuite devenue candidate dans l'émission La Ferme célébrités, produite par Endemol, société qui possède la Société Miss France.

Des histoires de photos dénudées qui ne datent pas d’hier. En avril 2008, Luce Auger, Miss France 1961, a alimenté la polémique, en déclarant que Geneviève de Fontenay avait l’habitude, à son époque, de demander à ses miss de poser nues. Ce à quoi Mme de Fontenay a répondu par un déni et des insultes, qui lui ont d’ailleurs valu une condamnation à 500 euros d’amende et 1 euro de dommages et intérêts pour injure en octobre dernier.

Quant elles ne vont pas jusqu’à poser nues, les Miss oublient de respecter le "protocole" Miss France. Rachel Legrain Trapani, Miss France 2007, s’est fait réprimander cette année, suite à sa participation à l’émission de téléréalité Secret Story. On se souvient également de la photo de groupe des candidates à l’élection de Miss France 2006 : on y voyait le doigt d’honneur d’une des miss.

Ultime tapage "made in Miss France", les doutes sur la féminité d’Elodie Gossuin, Miss France 2001, ont alimenté les fantasmes les plus fous. Alors que la Picarde participait à Miss Univers 2002, ses adversaires avaient lancé la rumeur selon laquelle elle était transexuelle.