Millenium "incontournable"

  • A
  • A
Millenium "incontournable"
Partagez sur :

CRITIQUE - Avec 12 millions de lecteurs dans le monde, il ne fallait pas prendre trop de liberté dans l'adaptation de Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, tome 1 de la saga culte Millenium de Stieg Larsson. Mission remplie avec succès par le réalisateur danois, Niels Arden Oplev, de l'avis de Bruno Cras.

J'ai entendu certains dire : "c'est pas les frères Cohen etc.". Mais ce qu'il fallait réussir pour Niels Arden Oplev, le réalisateur danois de ce premier volet Millenium, c'était rester dans la ligne du livre pour satisfaire ses 12 millions de lecteurs. Et il y est resté, de manière extrêmement fidèle. Résulat : un excellent polar avec de très, très bon acteurs.

Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, raconte l'histoire d'un journaliste -Mikael Blomkvist- qui travaille dans une revue un peu antifasciste et qui essaye de trouver des magouilles et de soulever des lièvres. Un jour, il est engagé par le grand industriel Henrik Vanger parce que sa petite fille a disparu 30 ans auparavant. Il veut qu'il enquête. Blomkvist se rend sur l'île où se sont déroulés les faits et l'intrigue commence, façon mystère de la chambre close dans un livre qu'il devient très difficile de lâcher.

Un suspense aussi haletant que le livre. Niels Oplev a recréé le climat de la petite île du Nord de la Suède, notamment avec la petite cabane dans le froid et dans la glace (au début, il fait -20°/-30° quand le journaliste arrive pour enquêter). Il y a beaucoup de suspense, il y a une ou deux scènes assez violentes, à déconseiller aux plus jeunes, parce que le personnage de Lisbeth Salander est confronté à des choses assez horribles. On est tenu jusqu'au bout. Le film est fidèle mais en même temps il prend quelques petites libertés de façon extrêmement intelligente, parce qu'il fallait adapter certains personnages et certaines scènes.

Les personnages : le personnage principal, Mikael Blomkvist est joué par Mikael Nyqvist. Et puis il y a Noomi Rapace, qui joue la fameuse Lisbeth Salander, et qui est une découverte en Suède. Extraordinaire ! Elle joue une espèce de fille un peu anorexique, un peu punkette, un peu gothique avec des piercings partout. Un rôle de composition qu'elle incarne extraordinairement bien.