Millenium, autopsie d'un succès

  • A
  • A
Millenium, autopsie d'un succès
Partagez sur :

S'il était encore vivant, Stieg Larsson serait multimillionnaire. Mais, et cela a sans doute contribué au mythe, il est mort peu après avoir livré son manuscrit à son éditeur. Cinq ans plus tard, quelque 12 millions de lecteurs à travers le monde ont dévoré cette saga qui a pour cadre une Suède froide, mysogine et corrompue, hantée par les démons du passé nazi.

Addiction est le mot qui revient le plus souvent lorsqu'est évoquée la trilogie Millenium dans une conversation. Un raz-de-marée littéraire inattendu pour un obscur écrivain suédois du nom de Stieg Larsson. Ce journaliste parlait de ses romans, qu'il s'est mis à écrire en 2001, comme d'une "assurance vieillesse". Malheureusement, il est brutalement décédé d'une crise cardiaque à 50 ans, alors qu'il venait de remettre trois manuscrits complets à un éditeur suédois. Il n'a rien connu de l'incroyable succès que connaîtra sa saga.

Trois tomes sont parus, publiés en français par Actes Sud, qui a créé pour l'occasion la collection Actes Noirs : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et une allumette et La reine dans le palais des courants d'air. Une trilogie policière dont les héros sont un journaliste économique, Mikael Blomkvist, copropriétaire du magazine Millenium, qui connaît quelques soucis parce qu'il a étrangement fait preuve de négligence dans la vérification de ses informations, et une jeune pirate informatique, Lisbeth Salander, douée d'une incroyable capacité à dénicher l'information qu'on lui cache. Ensemble, ils vont former un improbable duo d'enquêteurs.

Leur première mission est d'élucider la disparition il y a quarante ans d'une jeune fille, héritière d'une puissante famille d'industriels, les Vanger. Dans le deuxième tome, Lisbeth Salander est suspectée des meurtres de son tuteur, d'un journaliste et de sa compagne. Sa tragique histoire personnelle est au centre des crimes. Dans le troisième livre, Mikael, poursuit seul ses recherches, pour savoir qui a voulu nuire à Lisbeth.

Marc de Gouvernain, directeur de la collection "lettres scandinaves" d'Actes Sud, pense avoir percé le secret du succès de Stieg Larsson :



Quoiqu'il en soit, l'écrivain disparu, qui comptait développer la série jusqu'à dix tomes, a laissé un manuscrit posthume. Il s'agirait en fait du cinquième tome de Millenium qui serait dissimulé dans son ordinateur portable, pour l'heure objet d'un litige entre sa compagne et ses parents.

Un cinquième et non un quatrième. Les explications de Bruno Cras :



Pourquoi un succès international ? Certains mettent en avant la qualité littéraire du style Larsson, peu répandu dans la catégorie thriller et que les traducteurs auraient consciencieusment reproduit. D'autres parlent de la richesse du scénario et de ses nombreux rebondissements. Enfin est encore admirée la richesse historique et documentaire du récit, ayant pour cadre, la Suède, un pays méconnu.