Michel Boujenah à Ramatuelle : "C'est un bonheur d'être au service d'autres spectacles que les miens"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'artiste est le directeur artistique du festival de Ramatuelle, qui se tient jusqu'au 11 août. Du sud de la France à la Tunisie d'où il es originaire, il s'est confié au micro d'Europe 1.

INTERVIEW

On le connaît humoriste et acteur. Michel Boujenah est aussi depuis dix ans le directeur artistique du festival de Ramatuelle qui lie théâtre, humour et variété et se déroule cette année jusqu’au 11 août. L'artiste était l'invité de la matinale d'Europe 1 dimanche.

Drucker ? "Un gamin qui a vécu des choses incroyables". A la programmation du festival, un mélange des genres cher à Michel Boujenah. Il a notamment à l'affiche un certain Michel Drucker qui raconte des anecdotes de sa vie. "Il n’essaye pas de faire du one man show. Il reste Michel Drucker, qui est un conteur. C'est un gamin qui a vécu des choses incroyables, qui fait partie de l'Histoire de la télévision."

Il met aussi sur pied une soirée avec cinq talents émergents de l'humour. Un petit nombre face à l'offre pléthorique de one man show de la capitale, que l'humoriste ne juge pas de bonne qualité : "Parfois, c'est interchangeable. Ce n'est pas identifiable. Il n'y a pas d'écriture", estime-t-il, avant de revenir à "ses" propres artistes programmés, côté chanson cette fois, avec des stars confirmées : Julien Doré, Véronique Sanson, Michel Jonasz.

"Au service d'autres spectacles que le mien". Michel Boujenah venait déjà à Ramatuelle en tant qu'artiste. Son amour du lieu l'a poussé à en prendre les rênes. "C'est un bonheur d'être au service d'autres spectacles que les miens, de partager avec d'autres artistes la possibilité de partager un lieu magique. J'apprends tout le temps de choses." Avant le sud de la France, l'acteur était en Tunisie, son pays natal, pour jouer son spectacle Ma vie rêvée

Michel Bredouille. Il n'y était pas allé depuis des années et reste confiant dans l'avenir du pays. "Je suis sûr que les Tunisiens vont gagner leur bataille pour qu'une démocratie solide s'installe. Les femmes sont l'avenir de la Tunisie. Elles ont emmené le pays. C'est très fragile mais ce n'est pas pour ça qu'il faut être pessimiste", glisse l'acteur, qui devrait bientôt prendre le chemin des vacances. Cette fois, au menu : aller à la pêche. Le seul hic ? Sa capacité à ne rien ramener. "Les mecs du port m'appellent Michel Bredouille."