Michael Shrieve : le benjamin de Woodstock

  • A
  • A
Michael Shrieve : le benjamin de Woodstock
Partagez sur :

Qu'est devenu le plus jeune musicien du festival, âgé de 20 ans seulement en 1969 ?

Le batteur de Santana, Michael Shrieve, est entré dans l'histoire de la musique le samedi 16 août 1969, pour deux raisons. Son âge, tout d'abord, car avec ses vingt ans, il est le plus jeune des musiciens présent lors du festival de Woodstock. Mais, plus encore, c'est grâce à son talent de batteur et à un solo d'anthologie, sur le morceau Soul Sacrifice, immortalisé par le documentaire Woodstock, que le jeune homme est devenu une vraie légende.

Regardez la prestation de Michael Shrieve, aux côtés de Santana, à Woodstock :

Toutes sortes de rumeurs ont couru sur le jeune batteur après cette prestation : qu'il n'avait en réalité que 16 ans, qu'il était mort le lendemain du concert, etc. Il n'en est rien. Michael Shrieve a poursuivi sa carrière aux côtés de Santana, jusqu'en 1974, tenant la batterie sur deux des plus fameux albums du guitariste : Abraxas (1970) et Carvanserail (1972).

Après avoir quitté le groupe pour se lancer dans une carrière solo, Michael Shrieve collabore notamment avec Roger Hodson (Supertramp), Klaus Schulze ou Andy Summers (The Police). Il s'est beaucoup intéressé aux musiques électroniques et joue aujourd'hui dans un groupe de fusion, Spellbinder, à Seattle, où il vit, et a récemment produit le premier album de son fils Sam, Bittersweet Lullabies.

Regardez un extrait "live" du groupe de Michael Shrieve, Spellbinder :