Metz a sa "machine à exposer"

  • A
  • A
Metz a sa "machine à exposer"
@ ROLAND HALBE
Partagez sur :

Le centre Pompidou a ouvert mardi une antenne en Lorraine qui profitera de son fond d'oeuvres.

"Une chimère entre musée et centre d'art". Pour Alain Seban, président des centres Pompidou de Paris et de Metz, cette première décentralisation d'un établissement culturel national va devenir "une machine à exposer".

Le musée à l'architecture impressionnante - trois "boîtes à chaussures" superposées, coifées d'un chapeau chinois et portées par six piliers - a été inauguré mardi par Nicolas Sarkozy. Sur 5.000 m² l'exposition inaugurale "Chefs d'oeuvres ?" accueille déjà 780 oeuvres, de Braque à Kandisky en passant par Picasso, Giacometti, Dubuffet et Chagall, issues du fond de la maison-mère.

"Il s'agit de faire se rencontrer le public le plus large avec les formes les plus contemporaines de l'art de la création pour nourrir une réflexion sur les notions de goput et de jugement esthétique", explique Laurent Le Bon, directeur du Centre Pompidou Metz (CPM). Le musée espère pouvoir accueillir 200.000 visiteurs par an à partir de 2001.

Pour Nicolas Sarkozy, le CPM est un élément de réponse aux difficultés que traverse la Lorraine depuis plusieurs décennies. "Ce musée est un acte culturel fort en même temps qu'un élément d'une politique stratégique de développement économique", a-t-il dit.