"Mes frères" : un film "solaire" tourné dans les paysages bruts de l'île d'Yeu

  • A
  • A
"Mes frères" : un film "solaire" tourné dans les paysages bruts de l'île d'Yeu
Dans "Mes Frères", Bertrand Guerry met en scène une histoire d'amour familiale "solaire"@ capture d'écran Allociné / Mitiki
Partagez sur :

Pour son premier film "Mes frères", le réalisateur Bertrand Guerry raconte comment il a mis en scène une "histoire forte" d'amour familial dans les paysages bruts de l'île d'Yeu au Club de l'été, jeudi.

INTERVIEW

Le film Mes frères, sorti en salles le 4 juillet, raconte l'histoire de deux frères anciens rockeurs qui ont trouvé refuge sur l’île d’Yeu après un accident de la route qui a chamboulé leurs vies 10 ans plus tôt. Pour ce premier film, Bertrand Guerry confie dans le Club de l'été, sur Europe 1, comment il a mis en scène cette "histoire solaire et de vivants", jeudi.

Un film "solaire". Isolés sur une petite île vendéenne, Eddy qui a cessé de parler et Rocco, victime de la maladie de l’homme de pierre, veillent sur Simon, le fils de Rocco. Le réalisateur Bertrand Guerry a mis en scène des comédiens inconnus sur une petite île aux paysages bruts. Des choix qui servent le propos d'un film "profondément solaire, un film de vivants", comme le décrit le cinéaste. "Ça n'a pas été un sujet facile à mettre en place mais j'ai l'impression qu'on emmène les gens vers quelque chose qui donne envie de vivre."

Des paysages à l'état brut pour une histoire d'amour brut. L'île d'Yeu "fait partie des îles les plus éloignées de la métropole, à 18 kilomètres de la côte", rappelle le réalisateur. "J'avais besoin d'isoler mes comédiens principaux notamment pour l'histoire mais aussi parce que j'avais envie de ces paysages où on nous offre le sable, le vent, la pluie… Cela aide à porter l'histoire vers quelque chose de solaire et de vivant. C'est une île qui nous offre encore un état brut et comme ce film parle d'amour à l'état brut, j'avais envie de ces paysages très forts."

"Un film de clan". Et pour porter cette histoire, Bertrand Guerry s'est entouré de comédiens qu'il connaît parfaitement : sa femme, son fils, son frère. "C'est une histoire de famille qu'on raconte devant et peut-être derrière la caméra. C'est un film de clan. Mais ils [les membres de sa famille] ont gagné leur rôle. Cela donne du poids dans l'humanité du film. Cela nous a aidé à tenir quelque chose d'une histoire très forte."

Une partie des bénéfices du film sera reversée à une association qui lutte contre la maladie de l'homme de pierre, autrement appelée fibrodysplasie ossifiante progressive qui bloque progressivement les articulations.