"Mein Kampf" ne sera pas vendu aux enchères à Paris

  • A
  • A
"Mein Kampf" ne sera pas vendu aux enchères à Paris
@ Reuters
Partagez sur :

TOLLÉ- Une association juive demandait le retrait d'une vente aux enchères à Drouot d'un exemplaire de ce livre écrit par Adolf Hitler.

Vente annulée. La maison d'enchères Pierre Bergé & Associés a annoncé mercredi  qu'elle retirait de la vente un exemplaire de "Mein Kampf", à la suite de la protestation d'une association juive. "Face à l'émotion soulevée par le communiqué du Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme" (BNVCA), le collectionneur Philippe Zoummeroff, en accord avec Pierre Bergé & Associés, a décidé de retirer de la vente de sa bibliothèque de criminologie, qui devait se tenir le 16 mai, l'exemplaire de "Mein Kampf" qui s'y trouvait, a indiqué la société de vente.

Vente consacrée au crime. Cette édition originale, datée de 1925, est estimée 3.000 à 4.000 euros. Elle faisait partie d'une grande vente, prévue le 16 mai à l'Hôtel Drouot. Composée de quelque 420 lots (livres, manuscrits), celle-ci réunit la collection de Philippe Zoummeroff, industriel à la retraite, autour de la criminologie et des grandes affaires criminelles.

"Hitler est avant tout un criminel contre l'Humanité". Dans un communiqué mardi soir, le BNVCA a estimé que "Mein Kampf" (ndlr: "Mon combat" en français) est présenté dans le catalogue "comme s'il s'agissait d'un objet d'art, écrit par un poète ou un membre de l'Académie Française". Pour l'association, "Hitler est avant tout un criminel contre l'Humanité, un assassin". Le BNVCA demande également à la ministre de la Culture "d'intervenir auprès de cette société pour que ce livre soit interdit à la vente et confisqué".

Mi-avril, la vente d'une quarantaine d'objets nazis ayant appartenu à Hitler et Goering, qui avait suscité l'indignation du Crif et du BNVCA, avait été annulée par une autre maison d'enchères après l'intervention d'Aurélie Filippetti. Interrogé mardi soir, le Conseil des ventes volontaires (CVV) a fait part de sa "vigilance sur cette vente" autour du crime. Il a indiqué s'être "rapproché" de la maison d'enchères pour voir quels lots étaient susceptibles de poser problème et quelles pourraient être "les solutions appropriées" selon les cas.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

Les bibliothèques, nouveau cheval de bataille du Printemps Français

Une édition de Mein Kampf verra le jour en 2015