Mauvais cru pour le cinéma français à l'étranger en 2016

  • A
  • A
Mauvais cru pour le cinéma français à l'étranger en 2016
Par zone géographique, malgré une chute de 39% par rapport à 2015, l'Europe occidentale redevient la première zone d'exportation en 2016, avec 16,9 millions d'entrées.@ AFP
Partagez sur :

Confronté à une forte baisse de ses entrées à l'international, le cinéma français a enregistré en 2016 sa plus forte baisse, selon les chiffres publiés vendredi par Unifrance.

Après une excellente année 2015, le cinéma français a connu une forte baisse de ses entrées à l'international en 2016, tombant sous le seuil des 50 millions d'entrées pour la première fois depuis plus de dix ans, a annoncé vendredi Unifrance, l'organisme chargé de la promotion du cinéma français à l'étranger.

Une chute de 70% en 2016. Les films français ont généré l'an dernier 34 millions d'entrées dans les salles étrangères, pour 230 millions d'euros de recettes, a indiqué Unifrance. C'est une chute de près de 70% par rapport aux 111,4 millions de spectateurs de 2015 à l'étranger. En 2015, tiré par le blockbuster Taken 3 et le film d'animation Le Petit Prince, le cinéma français avait réalisé sa troisième meilleure année à l'étranger depuis plus de 20 ans.

L'absence de blockbusters. En 2016, le fort repli "s'explique avant tout par l'absence de succès spectaculaires tels que Taken 3+, souligne Unifrance dans un communiqué. Seuls deux films dépassent le seuil du million de spectateurs: Le Petit Prince et le thriller en anglais Oppression avec Naomi Watts, produit par la société de Luc Besson, Europacorp. Après plus de 15 millions d'entrées en 2015, Le Petit Prince en a engrangé encore 3,1 millions en 2016. Il est suivi par Oppression (1,8 million) et Le Goût des merveilles avec Virginie Efira (0,9 million).

L'Europe, première zone d'exportation. Par zone géographique, malgré une chute de 39% par rapport à 2015, l'Europe occidentale redevient la première zone d'exportation en 2016, avec 16,9 millions d'entrées. Elle avait été dépassée en 2015 par l'Asie. L'Amérique du Nord (6,3 millions) repasse en deuxième position. L'Asie dégringole à la cinquième place (moins de 3 millions d'entrées). En Chine particulièrement, les entrées des films français chutent de plus de 93%.