Matthieu Chedid : "Les Vieilles charrues font partie de mes premières énormes émotions"

  • A
  • A
Matthieu Chedid : "Les Vieilles charrues font partie de mes premières énormes émotions"
M sur la scène des Vieilles Charrues 2017.@ Yohan BONNET / AFP
Partagez sur :

Il est l'une des figures du festival de Carhaix, presque un emblème. Pour la 26e édition, il est venu avec les artistes maliens avec lesquels il a enregistré "Lamomali".

INTERVIEW

Il ne vient pas tous les ans - mais presque -, en solo, sur la tournée de Vanessa Paradis et même quand le festival se délocalise à New York. Matthieu Chedid est un habitué des Vieilles Charrues. Programmé jeudi soir à Carhaix, il s'est laissé allé aux confidences concernant la 26e édition de l'événement  pour le Europe 1 Music Club.

"On n'oublie jamais". S'il est aussi attaché au festival, c'est parce que les Vieilles charrues font partie de ses premières "énormes émotions". "C'était mes premières grandes scènes, comme une famille qui m'a accueilli. On n'oublie jamais ce genre de gestes. Depuis, il y a plein d’expériences, et toujours ce public généreux et qui fait qu'on est porté. Il y a une bienveillance automatique. Je sais qu'on sera accueilli avec des gens magnifiques." Cette fois, il est venu présenter Lamomali, son album qui lie musique française et malienne, notamment au son de la kora, un opus sorti au mois d'avril.

"Ouvrir l'espace, les yeux aux gens." Sur scène, le public découvre les musiciens qui l'ont accompagné sur cet album, comme Toumani et Sidiki Diabaté. "C'est le but : ouvrir l'espace, les yeux, aux gens et les connecter à la vibration malienne." En concert "c'est comme une version 3D du disque. Il y a toute la dimension apaisante et même sacrée de la musique malienne, mais mélangé à du funk, à du rock, à des moments d'intensité", décrit le chanteur. "C'est très festif." 

En Angleterre puis au Mali. La suite de sa tournée se déroulera Outre-Manche. Le 29 juillet, M sera à Malmesbury pour le Womad, le festival "de Peter Gabriel. C'est un homme qui a aussi énormément participé au métissage des cultures. Ça a beaucoup de sens de jouer dans ce festival. Et si tout va bien, on va reprendre la tournée en novembre, décembre et finir à Bamako."