02/01/2018 - 15h15

Mathieu Kassovitz s'indigne de l'agression de policiers à Champigny

© LOIC VENANCE / AFP

Le 23 décembre dernier, Mathieu Kassovitz avait insulté des policiers dans un message sur Twitter. Lundi, il a fait entendre une autre musique, toujours sur le réseau social. En réaction à l'agression de deux policiers à Champigny-sur-Marne, il a appelé au "respect" des forces de l'ordre. 





Dimanche soir, deux policiers ont été violemment agressés dans cette commune du Val-de-Marne après être intervenus en marge d'une fête de la Saint-Sylvestre. Une des attaques, filmée, a été diffusée sur les réseaux sociaux, provoquant de multiples réactions. Le réalisateur aussi a tenu à exprimer son horreur : "je n'ai pas d'insulte assez forte pour condamner ces fdp. Frapper une femme à terre dépasse toute les lâchetés. Tous mes souhaits à la policière blessée", écrit-il dans un premier message. Dans un second tweet, Mathieu Kassovitz estime que "frapper un policier" est "un crime odieux" et que "les hommes et femmes" qui servent dans la police nationale "méritent le même respect que nous attendons d'eux". 

Une soirée qui a dégénéré. Dans la nuit de dimanche à lundi, la police a été appelée alors qu'un large groupe voulait forcer l'entrée d'une soirée à Champigny-sur-Marne. C'est lors de la dispersion de la foule que des incidents ont éclaté, avec des dégradations de véhicules, puis le tabassage de deux policiers venus du commissariat voisin de Chennevières-sur-Marne. Un capitaine de police a eu le nez cassé et sa collègue gardienne de la paix, passée à tabac au sol, souffre de contusions au visage. Ils se sont vus prescrire respectivement dix et sept jours d'incapacité totale de travail (ITT).