Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault évoquent leur complicité sur scène

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1, Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault reviennent sur l'expérience si particulière qu'ils vivent actuellement : en couple à la ville mais aussi sur scène.

Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault sont en couple, à la ville et à la scène. Dans leur spectacle Je t'ai rencontré par hasard, ils jouent la rencontre d'un couple. Une expérience forcément particulière pour les deux danseurs, qui partagent depuis plusieurs années le même quotidien.

"C'est un spectacle fait pour être passé à d'autres artistes". Un couple, qui monte sur scène pour en jouer un autre, cela produit forcément un effet singulier, surtout pour les danseurs qui exécutent la chorégraphie. Dans Europe 1 social club, Marie-Claude Pietragalla a cependant assuré que même si elle devait jouer la pièce avec quelqu'un d'autre que son compagnon, il faudrait s'efforcer de recréer cette unité. "La chorégraphie, elle est écrite. Nous, on a créé notre langage, le théâtre du corps et en même temps c'est un spectacle fait pour être passé à d'autres artistes", a-t-elle expliqué au micro d'Europe 1.

La danseuse a cependant concédé que l'expérience serait différente : "l'osmose et la complicité sur scène seraient certainement différentes avec deux interprètes, mais c'est à nous, chorégraphes, d'arriver à faire que cet autre couple fonctionne aussi."

"On aime garder une sorte de structure mais vivante". Julien Derouault est allé dans le même sens, en précisant même l'opportunité artistique que pourrait représenter la réalisation du spectacle avec un autre. "Je pense que ce serait une autre histoire. (...) On essaierait de laisser la place à leurs propres névroses (NDLR : aux autres danseurs). C'est cela qui est intéressant", a estimé le chorégraphe. En laissant la porte ouverte à l'autre et à son imaginaire, chaque spectacle reste ainsi unique. "On aime garder une sorte de structure, mais vivante. (...) Cela permet aux interprètes de saisir le sens global de la pièce mais de laisser une part d'improvisation et de garder une partie du spectacle vivant", a conclu Julien Derouault.

>> Retrouvez l'intégrale de l'émission "Europe social club" ici