Marc Levy : "Les gens ont peur de l'avenir"

  • A
  • A
Partagez sur :

Sur Europe 1, l'écrivain est revenu sur son dernier livre, L'horizon à l'envers, qui s'interroge sur la conscience humaine.

INTERVIEW

Et s'il était possible de sauvegarder sa conscience ? C'est sur les réflexions actuelles du monde de la neurologie que s'est bâti le dernier livre de Marc LevyL'horizon à l'envers. L'écrivain a expliqué ce choix dans Il n'y en a pas deux comme elle jeudi.

"C'est surtout la démarche derrière qui m'a touché". Alors que la médecine cherche à établir comment le cerveau, "un tas de cellule", fait naître l'esprit, Marc Levy a eu l'idée de s'intéresser à la sauvegarde de la conscience grâce à une histoire dans un journal. L'écrivain est tombé sur un article de presse qui racontait l'histoire d'amour entre une étudiante en neurosciences et son compagnon. Elle, atteinte d'une maladie, avait pris la décision de se faire cryogéniser, pour pouvoir retrouver son compagnon dans le futur. "Quand j'ai lu cet article, c'est surtout la démarche derrière qui m'a touché", a indiqué l'auteur français.

"Les gens ont peur de l'avenir". Marc Levy est allé à la rencontre de scientifiques et de médecins pour étayer son livre. Mais tout comme l'article de presse qui lui a donné l'idée du livre, c'est la démarche, derrière l'histoire qu'il raconte, qui semble importante aux yeux de l'écrivain. "Lorsque vous parlez aux gens de l'avenir, ils ont peur", a déploré Marc Levy. La sauvegarde de la conscience, même si elle est encore irréalisable, porte en elle un espoir qui a su inspirer l'auteur de Et si c'était vrai.