Marc Lévy : "Je veux que ce livre fasse l'effet d’une coupe de champagne"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Marc Lévy publie Une Fille comme elle, aux éditions Robert Laffont. Un nouveau roman placé sous le signe de la comédie pour l’écrivain à succès. 

INTERVIEW

"Ce roman ne contient aucun meurtre, il ne contient aucune scène d’effroi". La phrase en préambule du dernier roman de Marc Lévy, Une fille comme elle, publié aux éditions Robert Laffont, annonce d’emblée la couleur. 

"J’avais envie d’écrire une histoire où, au lieu que le lecteur se demande pendant 400 pages qui a tué qui et pourquoi, il se demande pendant 400 pages qui va aimer qui et pourquoi", explique Marc Lévy, invité de l’émission d’Isabelle Morizet, Il n’y a pas qu’une vie dans la vie, sur Europe 1.

"Un livre qui rend heureux". L'auteur d'Et si c'était vrai l’assume : il voulait écrire une comédie. "Je trouve qu’il y a une carence de comédies incroyable en ce moment", constate-t-il. "Je me rends compte, en tant que lecteur et en tant que spectateur, que les vraies bonnes comédies sont très rares". Avec Une Fille comme elle, l’écrivain voulait proposer un roman léger à ses lecteurs. "J’avais vraiment envie d'écrire un livre où, quand on le referme, on a l’impression qu’on a bu une coupe de champagne : on est joyeux et on est heureux", assure-t-il.

"Cet homme sait tout des gens". Cette "coupe de champagne" a pour décor New York. Plus précisément le numéro 12 de la mythique cinquième avenue. Dans cet immeuble cossu, l'ascenseur est entièrement manuel. "Il en reste réellement 53 à New York", précise Marc Lévy. "Ce qui est fascinant, c'est que les occupants de l'immeuble ne peuvent pas les utiliser sans un liftier". Au numéro 12, ce rôle est dévolu à un vieil indien, Deepak.

Un personnage de roman qui existe dans la "vraie vie". "L’idée de ce roman est née au moment où je suis entré moi-même dans une de ces cabines d’ascenseur", raconte Marc Lévy. "Ce liftier se tenait de dos. Il était presque dans l’ombre", se remémore-t-il.

"Le début d'une autre vie". "Je me suis aperçu que lui, dans la cabine, voyait et entendait tout le monde mais que personne ne le voyait, ni ne l’entendait, et je me suis immédiatement dit : 'cet homme sait tout des gens qui vivent dans cet immeuble mais qu'est-ce que les gens qui vivent dans cet immeuble savent de lui ?'"

Parmi les habitants de l'immeuble, Chloé vit au dernier étage. La jeune femme, en chaise roulante, passe des castings pour des livres audios. "Chloé a été comédienne, elle eu un certain succès dans une série", explique son créateur. "Il lui est arrivé quelque chose et elle a décidé que ce ne serait pas la fin de sa vie mais le début d’une autre vie", assure-t-il.

Un roman sur la différence. Car Une Fille comme elle est avant tout un roman sur la différence. "Le propos du roman, c’est de mettre en exergue cette différence que nous portons en nous, puisque nous en avons tous une", analyse l'auteur. "Je crois qu'on en prend conscience quand on arrive à l’école", estime-t-il. "Toute la question, c'est la façon dont cette différence va faire de nous des gens heureux ou des gens malheureux". S'il tient ses promesses, le dernier roman de Marc Lévy devrait, en tout cas, faire des lecteurs heureux...