Lyon met les lumières à la fête

  • A
  • A
Lyon met les lumières à la fête
Partagez sur :

La Fête des lumières a été lancée samedi soir à Lyon. Cette fête très populaire attire chaque année quatre millions de visiteurs.

Lyon revêt ses habits de lumières. Le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb, a lancé samedi soir la 11e édition de la Fête des Lumières, durant laquelle les sites emblématiques de la ville sont mis en valeur par une scénographie lumineuse.

Plusieurs milliers de bâtons lumineux ont été distribués aux 15.000 spectateurs, qui ont été invités à venir à bout d'un mur de briques virtuelles projeté sur la grande roue de la place Bellecour lors du plus grand "joystick" humain jamais réalisé en France, selon les organisateurs. La manifestation, qui s'est déroulée sous un temps clément mais froid, a été précédée d'un très joli spectacle de rue de la Compagnie des Tréteaux volants.

Quatre millions de personnes sont attendues durant les quatre jours que dure cet événement familial, version laïcisée d'une tradition religieuse existant depuis 1852 et célébrant la Vierge Marie. Durant quatre jours, la ville va s’illuminer chaque nuit et multiplier les projets artistiques. Une façon de redécouvrir les lieux, à la façon de la Nuit Blanche parisienne.

70 animations et spectacles gratuits seront proposés jusqu'au 8 décembre. Les grands monuments de la ville sont mis en lumière, comme la basilique de Fourvière, la place des Célestins ou l’Hôtel de Ville. La grande roue de la place Bellecour devient un écran de cinéma, la fontaine des Jacobins se transforme en fontaine de Trevis romaine, et la place des Terreaux est devenue une machine à remonter le temps.

Le feu d’artifice de dimanche est peut-être l’un des événements les plus attendus des lyonnais. Tiré du haut de la colline de Fourvière, il rattrapera celui du 14 juillet, qui avait été annulé cette année à cause du mauvais temps. Les amateurs de projets plus underground se dirigeront quant à eux vers l'Hôtel Dieu ou le parc de la Tête d'Or, investis par des artistes contemporains.

La Fête des lumières remonte à 1852. Les lyonnais avaient alors spontanément mis des bougies à leurs fenêtres après qu’un violent orage eût épargné la ville. La tradition a perduré et reste toujours respectée chaque 8 décembre dans les quartiers anciens de Lyon.