Lily Allen n’arrête pas sa carrière

  • A
  • A
Lily Allen n’arrête pas sa carrière
Partagez sur :

Si la chanteuse arrête sa croisade contre le téléchargement illégal, elle ne met pas un terme à sa carrière musicale pour autant.

Lily Allen jette l’éponge. La chanteuse pop a décidé de fermer jeudi le blog appelé It’s not alright, qu’elle avait ouvert dimanche dernier, sur lequel elle invitait les artistes britanniques à se prononcer sur le téléchargement illégal. Joignant le geste à la parole, l’artiste qui s’était fait connaître sur MySpace s’était prononcée contre.

L’interprète de Smile a mis en téléchargement gratuit sur son blog deux "mixtapes", compilation de chansons de 19 artistes pour lesquels elle n’avait pas les droits. Elle a aussi recopié un article du site d’information Techdirt dans son intégralité sans le sourcer, se mettant ainsi dans l’illégalité.

Après avoir reçu des mails et des commentaires d’insultes, la chanteuse a décidé de vider le blog de son contenu. Ce n’est plus qu’un écran noir. Elle a expliqué sur son compte Twitter qu’elle était fière de son investissement dans le débat mais qu’elle passait le relais à d’autres artistes, s’estimant victime d’un lynchage en règle.

Elle a aussi déclaré qu’elle ne ferait "pas de nouvel enregistrement. Les jours où je me faisais de l’argent avec l’industrie musicale sont bel et bien finis en ce qui me concerne et je ne veux pas profiter de la législation" anti-piratage. Une annonce qui a donné lieu à des spéculations sur un éventuel arrêt de sa carrière musicale d’autant qu’elle se lance dans le théâtre. Elle a en effet accepté de tenir le rôle principal de Reasons To Be Pretty (Les raisons d'être jolie), qui se produira à Londres en 2010.

Sa porte-parole a déclaré vendredi que Lily ne se retirait pas de la musique. "Elle continue la promotion de son nouvel album, c’est pourquoi elle a déclaré qu’elle ne pensait pas à son prochain enregistrement." De quoi peut-être rassurer les fans français qui espèrent bien la voir sur scène le 22 octobre au Zénith de Paris.