Les vrais chiffres de la culture

  • A
  • A
Les vrais chiffres de la culture
Partagez sur :

Le premier jour d'un spectacle, paraît-il, reflète le succès qu'il aura les autres jours. Pour vous, Mathieu Delormeau a cherché les chiffres obtenus par les industries du disque, du spectacle, du livre et du cinéma.

"Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu'elles concernent l'avenir" a déclaré Pierre Dac. Il semble que les sorties cinéma de la semaine n’ont pas échappé à cette règle. Looking for Eric de Ken Loach encensé par la critique et présenté à Cannes n’a pas, pour l’instant, séduit le public. La promotion avait été plus discrète mais le casting plutôt balaise de Quelque chose à te dire a, par contre, attiré le public dans les salles obscures. Avec 9.300 spectateurs dans Paris et sa périphérie, il fait bien mieux que le film avec Eric Cantona. Enfin, la surprise de ce mercredi est signée Sam Raimi. Le réalisateur a délaissé les toiles d’araignée de Spiderman pour revenir à ses premiers amours, le film d’épouvante à l’ancienne. Jusqu’en Enfer a comptabilisé pour son premier jour 10.400 entrées.

Cette semaine, deux films qui avaient plutôt bien démarré ont confirmé leurs succès. La nuit au musée 2 est le film le plus plébiscité de la semaine. Avec déjà 640.000 billets vendus, il devrait atteindre facilement les 2 millions de spectateurs. Enfin, l’histoire d’amour entre Pedro Almodovar et le public français est confirmée. Etreintes brisées avec Penelope Cruz a enregistré 296.000 entrées en 7 jours.

Après la toile, les planches. Sur scène, Panique au ministère cartonne. Après un démarrage plus que difficile (25% de taux de remplissage, 200.000 euros de déficit, deux mois après le lancement), l’acharnement de son producteur a payé. La pièce qui met en scène Amanda Lear est le plus grand succès parisien actuel. Et en bonus, une adaptation italienne et cinématographique seraient déjà prévues.