Les musées s'implantent en province

  • A
  • A
Les musées s'implantent en province
@ Sanaa/ImreyCulbert/Catherine Mosbach
Partagez sur :

Pompidou à Metz, le Louvre à Lens... Marseille et Lyon ont aussi des projets.

Succursales de maisons-mères parisiennes ou musées à part entière. La décentralisation culturelle avance à grands pas. Après l'inauguration du Centre Pompidou Metz mardi, d'autres projets similaires sont en cours dans l'Hexagone.

Le Louvre-Lens

Le plus important et le plus avancé est celui du Louvre-Lens. Ancien carreau de mine, le site est choisi en 2004 et la première pierre posée en 2009. L'"antenne" du plus connu des musées parisiens devrait ouvrir au public en 2012. "Le Louvre-Lens est l’occasion pour le musée du Louvre d'envisager d'autres présentations de ses collections et de penser son rôle autrement vis-à-vis des publics", explique le musée. "Il s'agit d'inventer 'un autre Louvre' plus accessible à tous les publics et plus proche d'eux."

Le Mucem

Premier projet de décentralisation, lancé en 2000, le Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerrannée (Mucem) à Marseille. Il devrait ouvrir ses portes en 2013, année pendant laquelle la cité phocéenne sera capitale européenne de la culture, mais le chantier a pris du retard.

mucem musée marseille

© Rudy Ricciotti

Le musée des Confluences

A Lyon, c'est le musée des Confluences qui est dans les tuyaux. Musée de sciences et de sociétés, il profitera des collections du Museum de la capitale des Gaules. Les thèmes des trois expositions de référence ont déjà été choisis : "Qui sommes-nous ?" "D'où venons-nous, où allons-nous ?" et "Que faisons-nous ?"

musée des confluences à lyon

© SERL